2 min de lecture Écologie

Pesticides : l'échec de la politique française pour en sortir

Mardi 4 février, la Cour des comptes a pointé le manque d'efficacité des plans mis en place dans le but de réduire l'utilisation de produits phytosanitaires dans l'agriculture.

tortue- La minute verte Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Pesticides : l'échec de la politique française pour en sortir Crédit Image : REMY GABALDA / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Sarah Belien

La politique français pour sortir des pesticides est un échec. Mardi 4 février, la Cour des comptes a pointé du doigt les mauvais résultats du gouvernement en matière de lutte contre ces produits phytosanitaires. Et certains appellent à agir au plus vite.

400 millions d'euros, c'est le budget d'action du gouvernement pour encourager les acteurs de l'agriculture à sortir des pesticides. Mais cette somme est loin d'amener à des résultats. Adressé à Matignon mais publié ce mardi, le référé de la Cour des comptes rappelle à l'ordre le gouvernement.

Important retard, imbroglio administratif, absence de résultats, manque de transparence... Le bilan de 10 ans de plans pour sortir la France de sa dépendance phytosanitaire ressemble à un crash écologique, avec des politiques qui, n'ont pas vraiment d'arguments pour l'expliquer.

Début janvier 2018, la vente de pesticides avait bondi de 21% et de 25% en une décennie, soit depuis 2007. À cette période, avait eu lieu le Grenelle de l'environnement, lors duquel le gouvernement avait lancé le plan Ecophyto I, dans le but de réduire de 50% l'usage de pesticides en 10 ans. Cela s'est soldé par un échec. En 2015, est donc créé le plan Ecophyto II qui a rapidement été modifié par un autre plan en 2018 : Ecophyot II +. Puis en avril 2019, neuf mois plus tard, la Cour des Comptes réagit. 

De nouvelles pistes en avril

À lire aussi
L'Indonésie et la prévention des feux de forêts Asie
Indonésie : des pluies artificielles pour prévenir les feux de forêts

Aujourd’hui, on peut constater une hausse de l'utilisation de ces produits par les professionnels de l'agriculture car les agriculteurs font des stocks, en raison d'une redevance en augmentation pour les associations écologistes. C'est le modèle classique d'après-guerre de fort rendement qui provoque ces hausses de stocks, avec des mauvaises herbes toujours plus résistantes.

Les politiques successives n'ont donc pas été assez incitatives jusqu'ici. On ne met pas assez de pression aux vendeurs de pesticides afin de proposer une alternative aux acheteurs. Certains évoquent des sanctions pécuniaires, bien que ce soit toujours délicat à mettre en place. On peut également parler de plan de financement complexe du manque d'analyse annuel entre plusieurs ministères.

Dans sa réponse à la Cour des Comptes, le Premier ministre a mis en avant la mise en place d'une zone d'épandage de la baisse des produits les plus toxiques mais il promet de revoir sa copie. Édouard Philippe devrait donner de nouvelles pistes en avril, après les élections municipales. Par ailleurs, beaucoup de maires ont pris des arrêtés anti-pesticides. Et beaucoup d'agriculteurs le regrettent.

Le plus : inquiétude pour les stations pyrénéennes

Les moyennes montagnes sont situées entre 1350 et 1850 mètres et les tstations qui s'u trouvent vivent une saison difficile. La station de Mourtis, vient d'annoncer sur sa page Facebook qu'elle fermait temporairement faute de neige. Le redoux du mois de février a fait fondre le manteau neigeux et l'inquiétude monte dans les Pyrénées, et d'autres stations comme Luchon Superbagnères et cela s'amplifie avec les vacances d'hiver qui arrivent. Les Pyrénées représentent 10% du marché du ski français. 

Le chiffre : 115.000 sapins de Noël collectés à Paris

C'est une opération de recyclage qui marche bien. Cette année, 115.000 sapins ont été collectés, c'est 30.000 de plus qu'en 2018. Les sapins sont ensuite recyclés en copeaux de bois utilisés pours les parcs et jardins municipaux. Dans le Sud-Ouest, certains les utilisent aussi pour renforcer les dunes.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Écologie Pesticides Agriculture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants