1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Pourquoi "accrocher" prend deux "c" quand "décrocher" n’en prend qu’un ?
2 min de lecture

Pourquoi "accrocher" prend deux "c" quand "décrocher" n’en prend qu’un ?

Un "C" ou deux ? Parfois l’orthographe du français nous semble illogique… et pourtant, elle s’explique !

Les pages d'un dictionnaire (illustration)
Les pages d'un dictionnaire (illustration)
Crédit : Karen BLEIER / AFP
Pourquoi "accrocher" prend deux "c" quand "décrocher" n'en prend qu'un ?
03:13
Muriel Gilbert - édité par William Vuillez

Un petit point orthographe, ce dimanche. Ça faisait longtemps, reconnaissez que vous commenciez à vous languir ! C’est Laurent, un fidèle auditeur d’Ivry-sur-Seine, près de Paris, qui a posé la question : "En écrivant, je m'aperçois que décrocher ne prend qu'un seul C alors qu’accrocher en prend deux ... Pourquoi ?", demande-t-il. C’est vrai, pourquoi un "C" dans un cas et deux dans l’autre ? 

À première vue, ce n’est pas logique. L’orthographe du français n’est pas toujours super logique… en revanche, elle s’explique. Tout ça, c’est une histoire de préfixes. Les préfixes, ce sont ces petits éléments que l’on place devant un mot pour en modifier le sens. Le préfixe "re" indique une répétition, comme dans "re-faire", "re-monter", le préfixe "dé" marque une inversion comme dans "dé-faire", "dé-monter"… ou dans "dé-crocher".

À noter que le verbe "crocher" existe bien, même s’il ne fait pas partie du langage courant. Il vient de "croc", vieux mot issu du francique, la langue que parlaient les Francs, et qui désigne avant tout ce qu’on appelle plus souvent aujourd’hui un crochet, mais on parle aussi de "croc de boucher". 

Et c’est par analogie de forme que le mot "croc" s’est appliqué dans un deuxième temps aux canines des carnivores. Donc "crocher", littéralement, c’est saisir quelque chose au moyen d’un croc ou d’un crochet. "Dé-crocher", c’est retirer le croc, d’ailleurs le préfixe "dé". "A-ccrocher", donc crocher avec le préfixe "a", c’est à l’origine suspendre par un crochet

"a" peut exprimer différentes choses

À lire aussi

Mais le préfixe "a", lui, peut exprimer différentes choses : il peut exprimer un mouvement, une direction, comme dans "crocher/accrocher", mais aussi la négation ou les contraires, comme dans "normal/anormal", "moral/amoral", ou encore indiquer une transition, le passage d’un état à un autre, comme dans "grandir/agrandir".

Quand il exprime la direction ou le mouvement, comme dans "accrocher", le préfixe "a" vient du latin "ad". C’est cet "ad" qui a produit le doublement de la consonne initiale du mot auquel il… s’accrochait. "Ad-crocher", ce n’est pas très facile à prononcer, donc on peut dire que le "D" initial s’est transformé en "C", comme par sympathie…

La plupart des mots en "ac" s’écrivent d’ailleurs avec deux "C". Il y a quand même quelques exceptions, comme "acacia", "académie", "acajou", "acariâtre", "acolyte", "acompte", "acoustique", "acrobate"... Et pour finir avec les histoires de C et d’accrocher, tout le monde confond "accro"… et "accroc". Si vous faites un accroc à votre pull, c’est avec un "C" final, comme dans "croc", mais si vous êtes accro à l’orthographe, c’est sans "C" final, parce que c’est juste une apocope (un raccourci) du mot "accroché".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/