2 min de lecture Environnement

Pollution : du chocolat et du café transportés par voilier

Une entreprise bretonne transporte en voilier le café et chocolat, vendus ensuite en France. Une démarche zéro carbone mais plus lente qu'avec un cargo.

C'est notre plane`te - C'est notre Planète Virginie Garin iTunes RSS
>
Pollution : du chocolat et du café transportés par voilier Crédit Image : DOUANE FRANCAISE / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Virgine Garin
Virginie Garin édité par Chloé Richard-Le Bris

On prend le large ce lundi 9 mars avec du café ou du chocolat transportés en bateau à voile. C’est possible et c’est un transport qui ne pollue pas.
 
Beaucoup de nos produits alimentaires, comme le café, le chocolat, les fruits exotiques viennent par cargo. Ce qui entraîne forcément des émissions de carbone… Sauf s’ils sont transportés sur des voiliers. Une entreprise bretonne s’est lancée dans le commerce de produits transportés uniquement avec l’énergie du vent.

Du thé des Açores, du chocolat du Mexique, du rhum des Antilles… Cette entreprise de Douarnenez dans le Finistère n’achemine que des produits par voilier. Des goélettes, des 2 ou 3 mats qui autrefois transportaient des passagers reconvertis en voiliers de commerces. Ils partent de Bretagne chargés de produits bio et retraversent l’Atlantique. Ils reviennent donc avec du café, du thé… 

Les produits sont un peu plus chers, une bouteille de rhum va coûter deux ou trois euros de plus, un paquet de café 10 à 20 centimes de plus, mais pour les gens soucieux de l’impact carbone de ce qu'ils consomment, il y a cette solution. Sur chaque produit figure une petite étiquette avec écrit "transporté à la voile".

Des projets de cargos à voile

Évidemment, ça reste confidentiel. Mais il y a de projets de cargos à voile. Déjà, l’entreprise de Douarnenez TOWT veut construire un cargo qui sera capable de transporter 1.000 tonnes. Il y a d’autres projets, par exemple d'une start-up nantaise, Neoline, qui veut construire des cargos qui pourront transporter 500 voitures. Ou une autre à Morlaix, Grain de Sail, qui va exporter des vins français à New York puis rejoindra les Caraïbes pour y charger du café vert et du cacao.

Le transport maritime c’est 7% du pétrole utilisé dans le monde, voilà donc un secteur d’avenir. Le problème, c’est la vitesse. Une vieille goélette met beaucoup plus de temps qu'un cargo à moteur. Mais les futurs cargos à voile avec les nouvelles technologies seront beaucoup plus rapides et Neoline, l'entreprise nantaise, promet que ses coûts de transport avec le vent ne seront pas plus élevés qu'en cargo à moteur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Bretagne Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants