1 min de lecture Police

Police municipale à Paris : "Des flics sans armes, ça fait médiateur de quartier", estime Brunet

ÉDITO - L'Assemblé nationale a donné un premier feu vert jeudi à la création d'une police municipale à Paris. Si Anne Hidalgo s'est finalement résolue à cette idée, la maire de la capitale s'oppose à l'armement de ses agents.

Eric Brunet La semaine politique d'Eric Brunet Eric Brunet iTunes RSS
>
Police municipale à Paris : "des flics sans armes, ça fait médiateur de quartier", pour Brunet Crédit Image : THOMAS COEX / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
Eric Brunet édité par Sarah Belien

La police municipale de Paris sera lancée l'année prochaine. Elle comptera 5.000 agents et son budget sera de 184 millions d'euros. Mais ces policiers municipaux n'auront pas d'armes car Anne Hidalgo s'y oppose. Pour Eric Brunet, "des flics sans armes, ça fait un peu médiateur de quartier, animateur de Maison des jeunes et de la culture, mais pas policier".

Avec 22.000 agents, la police municipale en France est désormais la troisième force de sécurité du pays et c'est le LR maire de Nice, Christian Estrosi, qui est en pointe sur ces questions. Dans la ville de la Côte d'Azur, la police compte 550 agents. Elle a d'ailleurs été citée en exemple par la cour des comptes. Elle s'est également illustrée lors de l'attaque terroriste de la basilique Notre-Dame de Nice.

Alertée par un habitant via une borne de sécurité d'urgence, la police municipale a pu arriver sur les lieux en moins d'une minute. Et ce sont trois policiers municipaux qui ont neutralisé le terroriste en tirant avec leur pistolet 9 mm sur des parties non létales, ce qui a permis d'ailleurs d'arrêter le terroriste, sans avoir à le tuer, tient à rappeler Eric Brunet.

En revanche, à Conflans-Sainte-Honorine, la ville dans laquelle le professeur Samuel Paty enseignait, la police municipale, arrivée la première sur les lieux, n'était pas armée. Lorsque le terroriste a braqué son arme, les agents municipaux ont dû se mettre à l'abri en attendant l'arrivée de la police nationale. Pour Eric Brunet, "c'est une raison supplémentaire de vouloir armer la future police municipale parisienne".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Sécurité Anne Hidalgo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants