3 min de lecture Société

À Nantes, des potagers solidaires pour aider les familles en difficulté

REPORTAGE - Les cinquante potagers de l’opération "Paysages nourriciers" à Nantes ont permis de distribuer des tonnes de légumes aux familles de la ville en difficulté. Patrice Gabard a suivi certains de ces jardiniers solidaires.

Micro générique Switch 245x300 Vous êtes comme ça La rédaction de RTL iTunes RSS
>
À Nantes, des potagers solidaires pour aider les familles en difficulté Crédit Image : Patrice Gabard RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Patrice Gabard édité par Venantia Petillault

Du jardin à l’assiette, cette opération joliment baptisée "paysages nourriciers" démarre avec la récolte. Elle se déroule une ou plusieurs fois par semaine, selon la saison et les plantations des 50 jardins concernés, au square Louis bureau, juste derrière le muséum d’histoires naturelles.

Pour Nadine Pinault, jardinière du service des espaces verts : "C’est un square et nous avons créé au milieu de la pelouse un mandala, c’est un cercle divisé en plusieurs pétales sur lesquelles on a planté des courges, des patates douces, du chou kale, du chou pommé, des courgettes, diverses variétés de tomates, du maïs, des haricots secs, quelques aromatiques. Alors là on va récolter quelques tomates". 

Les habitants peuvent aussi donner le coup de main. Trois voisines du square et bénévoles de l’association Graines de baleine, Anne-Gaëlle, Maryline et Rozenn, sont à ses côtés justement depuis le début de l’opération. "Ce matin, j’ai déposé mes enfants à l’école, je suis donc venue là pour la récolte puis ensuite je remonte sur mon vélo et je vais travailler toute la journée et je fais ça depuis fin juillet", témoigne-t-elle. 

"On s’aménage un petit peu de temps pour pouvoir venir faire ça, ça va durer un quart d’heure, une demi-heure, donc quand on peut le faire, on le fait. La difficulté comme je ne suis pas forcément une jardinière experte, c’est de savoir qu’est-ce qu’on peut ramasser ? À quel moment ? Les côtes de blettes, faut qu’elles soient de la bonne hauteur, la bonne largeur. Les courgettes c’est pareil avec quelle grosseur on les ramasse ?. Alors nous, on n’est pas spécialiste, donc on découvre, on apprend plein de choses, c’est ça qui est formidable", poursuivent les deux bénévoles. 

On se sent utile et du coup ça fait du bien !"

Fanny Bourhis, référente de territoire du Centre communal d'action sociale.
Partager la citation
À lire aussi
Capture d'écran du site de BarakaCity islamisme
Enseignant tué : qu'est-ce que "Barakacity", dans le viseur des autorités ?

C’est maintenant l’heure de la pesée, sur place, avec Damien Rouillard, responsable espaces verts du centre-ville. "Cette semaine sur ce potager on a fait 5 kilos de tomates. Là on est en train de peser les blettes, du coup il y a 3,8 kilos de blettes. On est environ à 17,18 kilos aujourd’hui, pour la récolte de légumes. C’est des bons chiffres", conclut-il. Et tout est noté sur une ardoise à l’entrée du potager pour informer le public des volumes récoltés. On en est aujourd’hui, ici au square Louis Bureau, à 210 kilos de légumes.

Des légumes qui sont distribués très rapidement, parfois le jour même aux associations qui luttent contre la précarité. Effectivement, juste après la pesée, ce jour-là, c’est Fanny Bourhis, référente de territoire du Centre communal d’action sociale, qui part livrer les légumes des trois jardins potagers du centre de la ville "On vient de finir la récolte, on a tous les légumes dans le coffre et là, on file au Secours Populaire pour qu'eux puissent après les distribuer aux familles qui en ont besoin. On se sent utile et du coup ça fait du bien !". 

Une livraison de légumes le matin même Crédits : Patrice Gabard RTL | Date : 16/10/2020
3 >
Une livraison de légumes le matin même Crédits : Patrice Gabard RTL | Date : 16/10/2020
Des légumes à destination du Secours populaire de Nantes Crédits : Patrice Gabard RTL | Date : 16/10/2020
Plus de 2.500 foyers ont déjà reçu un à plusieurs paniers de légumes depuis le mois d'août. Crédits : Patrice Gabard RTL | Date : 16/10/2020
1/1

Des paniers de légumes pour plus de 2.500 foyers

Sur l’ensemble du dispositif, plus de 2.500 foyers ont déjà reçu un à plusieurs paniers de légumes depuis le mois d’août. Cédric L’Helias est le coordinateur aide alimentaire du Secours Populaire : "Ce qui est intéressant avec ces produits c’est qu’ils ont une dimension locale. Ils viennent de Nantes, ils ont été cultivés dans les quartiers sur lesquels peuvent vivre les familles qui viennent ici. On dit, ce n’est pas parce qu’on est au Secours Populaire qu’on doit donner des produits qui ne sont pas qualitatifs, qui ne sont pas du coin, donc ces partenariats, ils sont riches pour ça et ils ont du sens, en tous cas, dans la façon dont on les distribue". 


Une chaîne de solidarité qui est appelée à durer dans le temps pour Johanna Rolland, la maire de Nantes : "C’est vraiment né dans la tête des jardiniers pendant le confinement avec des hommes et des femmes qui ont voulu dans une période très particulière pour les uns et pour les autres, être utiles à leurs concitoyens. Le projet va continuer, ça ne veut pas dire qu’on va le reproduire exactement à l’identique, les équipes travaillent, par exemple, à dire est-ce qu’il faut autant de sites ou est-ce qu’il faut regrouper les sites, on va faire une évaluation et on ajustera. Allier le beau et l’utile, l’esthétique et le nourricier, je crois vraiment que ça a du sens". À une semaine des dernières récoltes, les paysages nourriciers nantais ont déjà permis de distribuer près de 15 tonnes de légumes frais à 2.500 foyers nantais.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Fruits et légumes Solidarité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants