3 min de lecture Rénovation

Municipales : Beauvais ou l'illustration de la réussite de la rénovation urbaine

REPORTAGE - À l’approche des élections municipales, un des enjeux de la campagne est la sécurité. À Beauvais, des travaux d’envergure ont permis d’améliorer la situation dans le quartier populaire Saint-Jean.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Municipales : Beauvais ou l'illustration de la réussite de la rénovation urbaine Crédit Image : Capture d'écran Google Streetview. | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
sina mir presente immersions sur rtl
Sina Mir
édité par Sarah Ugolini

Alors que les municipales se rapprochent, on s'intéresse aux enjeux de ce scrutin. Si on parle sécurité, écologie, il y a aussi la thématique très concernante de la rénovation des quartiers populaires. En effet, 450 projets sont sur la table de maires dans toute la France actuellement. On parle de 40 milliards d’euros pour corriger les erreurs du passé, changer aussi la vie et l’image de beaucoup de quartiers.

Beauvais, dans l’Oise, figure parmi les exemples de réussite avec la rénovation du quartier Saint-Jean. En cinquante ans, il était devenu le cliché de ces barres d'immeubles vieillissantes. "Ailleurs on nous cataloguait, en disant que c'était Chicago, que c'était chaud", confie une riveraine du quartier. Fatiha est une figure de Saint-Jean, elle a vécu 40 ans à l'ombre des 15 étages de l'ancienne tour Harmonie. 

Un totem des années 60 surnommé "Alcatraz" avec près de 1.000 logements désormais remplacés par une esplanade de jeux, des rangées de pavillons, des axes de circulation. Une rénovation qui a permis de tranquilliser le quartier. "Ces bâtiments-là n'étaient pas sécurisés, maintenant on est juste des citoyens français comme tout le monde", confie Fatiha. 

En 6 ans, quasiment tous les indicateurs de la police sont passés au vert

Les "trafics ont changé d'endroit", et les courses poursuites avec la police aussi depuis la livraison de ce nouveau quartier Saint-Jean. Un impact qui se traduit en chiffres puisqu'on a constaté 40% de dégradations en moins et beaucoup moins de vols et de violences aussi. En six ans, quasiment tous les indicateurs de la police sont passés au vert.

Une rénovation qui continue puisque deux autres quartiers vont être transformés prochainement à Beauvais avec la même ligne directrice, à Saint-Lucien comme à la ZUP Argentine. Cela fait partie des 450 projets lancés l'année dernière dans les quartiers populaires. 

À lire aussi
élections municipales
Haute-Savoie : municipales annulées à Annemasse après une trop forte abstention

Découper une grande barre d’immeuble, détruire des logements, le but est de réaménager un quartier sur plusieurs années, face à l’impatience, à la nostalgie et à l’opposition d’une campagne électorale. Pour Caroline Cayeux, la maire sortante de Beauvais, "il y a l'exemple de Saint-Jean donc c'est moins violent". Elle estime toutefois que "c'est un combat de tous les jours" contre les architectes ou des dames âgées qui ne veulent pas quitter leur quartier. 

L’objectif de la rénovation urbaine : créer de la mixité

"Quand on l’expérience de Saint-Jean, on se dit qu'on va faire au moins aussi bien", assure pourtant la maire sortante de la commune. La rénovation, cela veut dire faire redevenir attractifs des quartiers à la location ou à l’achat. À Saint-Jean, en dix ans, des nouveaux habitants qui ne seraient jamais venu s’installer dans l’ancien quartier sont arrivés.

L’objectif de la rénovation urbaine, c’est aussi de créer de la mixité, de ne plus "ghetto-ïser" comme on disait à une époque. Mais c’est là que le bât blesse, derrière le changement d’image, quand on discute avec les bailleurs sociaux, on constate qu'on n'arrive pas à attirer les tranches de revenus supérieurs. 

La transformation sociale et économique n'est pas encore au rendez-vous

Vincent Peronnaud est le directeur de l’Opac de l’Oise évoque un défi. "On est un peu frustrés car la transformation physique de ces quartiers, c'est un peu l'aspect le plus facile, la transformation sociale et économique, qui est beaucoup plus profonde, prend elle beaucoup plus de temps et aujourd'hui elle n'est pas au rendez-vous", explique-t-il. 

Seulement 4% des habitants aux revenus supérieurs viennent s'installer dans ces quartiers après la rénovation, selon un rapport. Au niveau local, il faudrait plusieurs dizaines d’années pour obtenir de vrais résultats sur un quartier. C'était le vœu du "Plan Marshall" de Jean-Louis Borloo, dépasser la simple transformation du béton. Certains maires posent d’ailleurs la première pierre, sans jamais tenir les ciseaux sur le ruban tricolore.

Face à la maire sortante Caroline Cayeux (DVD), quatre autres listes sont déclarées à Beauvais : Philippe Enjolras sans étiquette, Roxane Lundy pour l’union des gauches, Renée Potchtovik de Lutte Ouvrière (LO) et Claire Maré-Beuil pour le Rassemblement national (RN).

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rénovation Oise Sécurité
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants