1 min de lecture Police

Référendum à Beauvais : les habitants ne veulent pas d'une police municipale armée

Appelés aux urnes dimanche 27 septembre, deux électeurs sur trois ont rejeté la proposition. Le scrutin a été marqué par une forte abstention.

Un agent de la police municipale (illustration)
Un agent de la police municipale (illustration) Crédit : AFP / Archives, Georges Gobet
studio-rtl
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Le résultat est sans appel. Les habitants de Beauvais se sont prononcés dimanche à 67% contre l'armement de la police municipale, au cours d'un référendum local marqué par un faible taux de participation (18,6%). A la question "êtes-vous, oui ou non, pour l'armement de la police municipale", 66,9% des électeurs ont répondu par la négative, a annoncé la maire de la ville Caroline Cayeux (Les Républicains), jointe par l'AFP et qui avait pris l'initiative de cette consultation. Des résultats confirmés par Mehdi Rahoui (PS) un membre de l'opposition présent au dépouillement.

La maire n'avait pas pris position

Dans cette commune d'environ 52.000 habitants dirigée par la droite, un peu plus de 6.200 électeurs, sur 34.000 inscrits, ont participé au vote.  "C'est bien" si l'on tient compte du fait que les bureaux de vote ont fermé deux heures plus tôt que d'habitude (18h au lieu de 20h), a estimé Mme Cayeux, qui a vu dans ce vote "une belle victoire de la démocratie". Quant au résultat, il "est extrêmement net et nous oblige. Nous n'armerons donc pas les policiers municipaux", a déclaré la sénatrice-maire de Beauvais.

De son côté, Thibaud Viguier (PS) chef de file de l'opposition municipale, "se réjouit" de ce résultat, du fait de "la large victoire du non", mais aussi de "la forte abstention". Selon lui, cela montre "que les Beauvaisiens n'ont pas donné de crédit à ce référendum et ont refusé cette opération démagogique".  "Longtemps très réservée", de son propre aveu, sur le fait d'armer la police municipale, la sénatrice-maire de Beauvais, Caroline Cayeux n'avait pas pris position pour ou contre au cours de la campagne. Dans l'Oise, les policiers municipaux de Chantilly peuvent porter une arme, tandis que le maire de Compiègne, Philippe Marini (Les Républicains), a sollicité une autorisation préfectorale pour ses policiers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Police Picardie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7779871322
Référendum à Beauvais : les habitants ne veulent pas d'une police municipale armée
Référendum à Beauvais : les habitants ne veulent pas d'une police municipale armée
Appelés aux urnes dimanche 27 septembre, deux électeurs sur trois ont rejeté la proposition. Le scrutin a été marqué par une forte abstention.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/referendum-a-beauvais-les-habitants-ne-veulent-pas-d-une-police-municipale-armee-7779871322
2015-09-28 10:03:49
https://cdn-media.rtl.fr/cache/QIckItGEF-yrzGWt-PM45w/330v220-2/online/image/2015/0715/7779102535_la-police-municipale-illustration.jpg