1. Accueil
  2. Actu
  3. Débats et société
  4. McFly & Carlito, Jessica Thivenin, Nabilla... Pourquoi un tel succès des influenceurs ?
4 min de lecture

McFly & Carlito, Jessica Thivenin, Nabilla... Pourquoi un tel succès des influenceurs ?

Depuis la vidéo des youtubeurs McFly & Carlito avec Emmanuel Macron, on parle beaucoup du business des influenceurs. Comment cela fonctionne-t-il ?

Emmanuel Macron face à McFly et Carlito.
Emmanuel Macron face à McFly et Carlito.
Crédit : Capture d'écran Youtube McFly et Carlito
Pourquoi un tel succès des influenceurs ?
03:56
L'Eco and You - Martial You
Martial You
Journaliste

Je ne sais pas si tout le monde connait Jazz et Laurent, Jessica Thivenin ou la famille Tanti... Si je vous dis Nabilla ou Kim Kardashian, on est déjà sur une notoriété plus importante, mais on est sans doute un certain nombre à avoir découvert qui étaient McFly & Carlito - qui ont joué avec Emmanuel Macron - ou les influenceurs qu'une mystérieuse agence de communication a tenté d'acheter pour dire du mal du vaccin Pfizer.

Selon les experts, ces influenceurs qui peuvent amuser rassemblent des millions de fans sur leurs comptes Instagram, Twitter, Tik Tok, YouTube... Et on estime que ce business pèsera 15 milliards de dollars l'an prochain : 15 milliards de dollars, c'est ce que le vaccin anti-covid devrait rapporter à Pfizer cette année !
 
Ce sont les stars de nos ados mais est-ce qu'ils ont une véritable influence et est-ce qu'ils gagnent si bien leur vie que ça ? Kim Kardashian qui a commencé par la télé-réalité et les réseaux sociaux est devenue officiellement milliardaire cette année en intégrant le classement du magazine Forbes. Mais, 94,8% des influenceurs gagnent moins de 500 euros à chaque fois qu'ils publient une vidéo ou qu'ils font un message sur les réseaux sociaux. Ils ne sont que 6,4% à gagner entre 10.000 et 50.000 euros par an selon l'agence spécialisée Reech.

L'influenceur, c'est le triomphe du publi-reportage

Martial You

Mais, leur poids dans la communication des marques est devenu très important. Quand un parc d'attractions rouvre ses portes - voire quand un salon automobile veut faire parler de lui à une communauté qui n'a pas le permis - vous constatez qu'on invite ces jeunes gens en priorité avec un traitement VIP qui était réservé autrefois à la presse spécialisée. Car, l'influenceur, c'est le triomphe du publi-reportage.
 
Ce qu'on a vécu ces derniers jours le montre très bien. Dans la communauté des influenceurs, vous avez les people qui drainent une communauté énorme (comme McFly & Carlito) et qui peuvent véhiculer des messages qui auront un impact direct sur leurs fidèles - il y a un côté gentils gourous. Chaque visionnage est rémunéré par la plateforme et selon le site Business Insider, ça peut aller de 3.600 à 40.000 dollars pour une vidéo vue 1 million de fois. Les people peuvent aussi faire du placement de produits, du maquillage, des vêtements ou une voiture avec des liens directs pour les acheter depuis leur site.
 
On se rapproche du deuxième profil d'influenceur, le VRP 4.0, qui était ciblé par les anti-Pfizer. Cette fois, on recherche des experts, suivis pour leurs connaissances dans un domaine : la santé, le bricolage, la cuisine. Et on se fie à leur avis. Un avis parfois rémunéré et sous influence même si ce n'est pas toujours précisé. On sait que derrière, ce sera relayé. Et c'est très efficace car le follower fait le choix volontaire de suivre telle ou telle personne et ses vidéos se nichent dans une partie très intime de chacun d'entre nous : notre téléphone portable.

Dubaï est le paradis fiscal des youtubeurs

Martial You

Pourquoi les influenceurs sont-ils souvent domiciliés à Dubaï ? Pour la plage, le soleil, une certaine forme d'anonymat et pour les impôts. L'île construite de toutes pièces avec ces paysages urbains au bord de la mer ne fait pas payer d'impôts sur le revenu, ni sur les sociétés, c'est le paradis fiscal des youtubeurs. C'est très malin de la part des autorités de l'émirat car on oublie le régime assez dur, notamment pour ceux qui ne sont pas riches... et on valorise l'image de cette ville en la rendant moderne aux yeux des jeunes générations. Une façon de booster le tourisme à l'échelle mondiale.

À lire aussi

Derrière ces influenceurs, il y a les géants du numérique car, en suivant ces influenceurs, vous abandonnez vos données personnelles, vos goûts à des géants du web - aux GAFA - car Instagram appartient à Facebook et YouTube à Google. C'est aussi un moyen très efficace de vous tracer pour vous proposer des publicités.

Le Plus : prolongation du chômage pour 830.000 chômeurs

830.000 chômeurs en fin de droit ont bénéficié de la prolongation du système d'assurance-chômage. Tous les syndicats sont contre la réforme de l'UNEDIC qui raccourcira globalement la durée d'indemnisation. Mais cette réforme est repoussée de mois en mois depuis le début de la pandémie et ça a permis à 1/3 environ de chômeurs d'être toujours couverts par le système selon l'UNEDIC.

La Note : 2/20 à certains "cookies" sur Internet

La CNIL, l'autorité qui s'assure que nos libertés sont préservées vient d'épingler une vingtaine de grands noms du e-commerce et d'internet car ils ne respectent pas les règles en matière de "cookies", ces petits mouchards qui nous suivent sur internet et qui permettent ensuite de nous envoyer des publicités ciblées en fonction de nos recherches. Logiquement, on doit pouvoir refuser ces cookies mais sur certains sites c'est quasiment impossible. Ceux qui ne respectent pas cette règle s'exposent à une amende qui peut aller jusqu'à 2% du chiffre d'affaires.

La rédaction vous recommande
Sur les thématiques :

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/