2 min de lecture Collège

Mathématiques et sciences : le niveau des élèves français en chute libre, selon une étude

Selon l'évaluation internationale TIMSS 2019, le score des élèves français (niveau CM1) en mathématiques est inférieur à celui de tous les autres pays de l'Union européenne et parmi les plus bas de l'OCDE.

Un élève porte un masque à l'école (illustration)
Un élève porte un masque à l'école (illustration) Crédit : JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Armelle Levy
Armelle Levy édité par Marie Zafimehy

Que ce soit en CM1 ou en 4ème, en mathématique ou en sciences : les résultats des élèves français sont catastrophiques. C'est la conclusion de l'étude Timss 2019, enquête internationale qui mesure les performances en mathématiques et en sciences des élèves. C'est simple : il faut aller aller chercher tout en bas de ce classement révélé mardi 8 décembre pour trouver la France.

En CM1, le score des élèves français en mathématiques est inférieur à celui de tous les autres pays de l'Union européenne et aux pays de l'OCDE, mis à part le Chili. On est avant-dernier. Seul le Chili a un score inférieur à la France. Et c'est la même chose pour les sciences.

Plus inquiétant : dans l'Union européenne, 6% des élèves n'ont pas le minimum requis. Chez nous, seuls 15% des élèves ont les connaissances élémentaires, c'est-à-dire qu'ils n'atteignent pas le niveau le plus bas des tests. Par ailleurs, seulement 3% des élèves parviennent à atteindre le niveau le plus avancé des tests, alors qu'en Europe, c'est 9%. Vous voyez l'écart : 3% contre 9%. Et c'est malheureusement le même constat en science.

Pareil niveau 4ème

Niveau 4ème, là encore, la France a le score le plus faible des pays de l'Union européenne et de l'OCDE. En réalité, seule la Roumanie et le Chili font pire que nous. Et même - c'est ce qui est encore très inquiétant - nos meilleurs élèves ont des résultats les plus faibles : seuls 2% de nos collégiens atteignent le niveau avancé, contre 11% en moyenne dans l'UE, et 50% à Singapour. 

À lire aussi
mots
Ubuesque, orwellien, kafkaïen... : ces adjectifs qui nous viennent de la littérature

Donc c'est un problème plus global que la seule question des décrocheurs ou des élèves en difficulté. En réalité, tout le monde décroche. Même ceux qui étaient bons élèves sont tirés vers le bas.

Cette enquête Timss existe depuis 1995 et il y a 25 ans, on était bien classé... On a perdu 47 points depuis. Cela veut dire, et c'est ce qu'il faut retenir : que le niveau des élèves de 4ème aujourd'hui correspond à celui des élèves de 5ème de 1995. En 25 ans, la baisse de niveau en mathématiques est vraiment nette et quantifiable : on a perdu une classe.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Collège École Sciences
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants