2 min de lecture Éducation nationale

Réforme du lycée : dès septembre, les maths disparaîtront du tronc commun

D'ici fin mars, les 560.000 élèves de seconde vont devoir faire leur choix parmi différentes spécialités pour la prochaine rentrée. Parmi les changements, la disparition des maths comme matière obligatoire.

>
Réforme du lycée : dès septembre les maths disparaissent du tronc commun Crédit Image : FREDERICK FLORIN / AFP | Crédit Média : M6 info | Date :
Logo de la chaîne M6
La rédaction de M6 et Joanna Wadel

C'est une grande révolution. Dès septembre, la réforme du lycée entrera en vigueur, permettant aux lycéens qui le souhaitent de ne pas suivre d'enseignement de mathématiques. Longtemps considérés comme un prérequis pour certaines filières élitistes, peut-on aujourd'hui se passer des maths pour réussir ses études supérieures ?

Pour le moment, un lycéen en classe de première, a, selon la filière qu'il a choisi, entre 0 et 4 heures de maths hebdomadaires. Pas de maths du tout, ou bien un enseignement optionnel de 3 heures en série L, contre 3 heures par semaine en ES et 4 heures en S. Ensuite, En terminale, les élèves ont entre 4 et 8 heures par semaine, et jusqu'à 8 heures en série S avec l'option maths.

Dans la nouvelle formule, avec un tronc commun et des spécialités à choisir à la carte, un élève pourra passer deux ans de lycée presque sans étudier les mathématiques

Un enseignement renforcé en spécialité

Pour travailler cette matière, il faudra surtout compter sur les spécialités et les options. En première, si l'élève choisit la spécialité maths, l'enseignement est de 4 heures par semaine. Et en terminale, s'il choisit l'option "maths complémentaires" ce sera 3 heures. Enfin, S'il prend la spécialité "maths expertes" on arrive à 9 heures.

À lire aussi
Illustration de Sciences Po Paris épidémie
Coronavirus : 364 étudiants de Sciences Po isolés à domicile

Cette nouvelle formule implique donc moins de maths pour certains, et un enseignement plus poussé pour ceux qui le souhaitent. Ceux qui n'ont pas "la bosse des maths" seront ravis. En revanche, la spécialité sera donc renforcée, ce qui pourrait en décourager certains.

Déterminer l'utilité des maths dans son futur métier

Or on le sait, en France, le niveau des élèves recule. Selon le dernier classement Timss, une étude mondiale sur le niveau en maths et en sciences, les Français sont 35e sur 49 au niveau CM1. À contrario, notre pays compte 13 médaillé Fields (c'est l'équivalent du prix Nobel pour les maths), c'est même la 2e performance mondiale derrière les États-Unis. La France fait donc partie de l'élite en la matière.

La matière demeure encore nécessaire dans de nombreuses filières post-bac, comme les écoles d'ingénieur ou en médecine. Alors pour savoir si les maths sont utiles pour choisir ses futures études, plusieurs outils sont mis à disposition des élèves. D'abord, la réforme prévoit, en classe de seconde, de dédier 54 heures dans l'année à la question de l'orientation. 

De plus, le site Horizon2021 a été créé pour tester des combinaisons de spécialités, et voire à quel cursus elles donnent accès. Par exemple, si l'on choisit littérature, maths et physique-chimie par exemple, dans le domaine des sciences du vivant, le système nous indique que l'on peut devenir astrophysicien-ne ou encore vétérinaire. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Réforme scolaire Lycée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants