2 min de lecture Manifestations

Manifestation des soignants : une cagnotte ouverte pour l'infirmière interpellée

Une cagnotte a été ouverte pour Farida.C, l'infirmière violemment interpellée le 16 juin lors de la manifestation des soignants à Paris. "L'intégralité de la cagnotte servira pour les frais de justice", a précisé sa fille sur Twitter.

Une infirmière interpellée par les forces de l'ordre en marge de la manifestations des soignants, à Paris, le 16 juin.
Une infirmière interpellée par les forces de l'ordre en marge de la manifestations des soignants, à Paris, le 16 juin. Crédit : Estelle Ruiz / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Marie Gingault
Marie Gingault

Une cagnotte en ligne a été ouverte en soutien à Farida.C, l'infirmière brutalement interpellée le 16 juin dernier lors de la manifestation des soignants à Paris. C'est la journaliste Imen Mellaz, sa fille, qui a fait l'annonce sur son compte Twitter et a précisé que l'argent récolté servirait à financer les frais de justice de l'infirmière.

Les vidéos de son arrestation ont été relayées en masse sur les réseaux sociaux en raison de la brutalité de la scène. Dans un contexte déjà sensible, ces images ont relancé le débat autour des violences policières. "J'ai été blessée et insultée, j'ai des hématomes aux bras, des blessures au front et au cuir chevelu. J'ai été plaquée au sol, j'ai eu de la boue dans la bouche, j'ai été traînée par les cheveux", avait alors témoigné l'infirmière lors de sa garde à vue.

Farida.C, infirmière depuis 8 ans à l'hôpital Paul-Brousse de Villefjuif sera jugée pour "outrages" et "violences sans interruption totale de travail (ITT)" sur personne dépositaire de l'autorité publique, a annoncé le parquet de Paris. Elle comparaîtra le 25 septembre devant le tribunal correctionnel de Paris.

Parce qu’ils étaient garants de notre santé, soyons garants de leurs droits

Imen Mellaz, journaliste et fille de Farida.C
Partager la citation

En effet, peu de temps avant son interpellation musclée, des images montraient Farida.C en train de jeter des cailloux sur les forces de l'ordre. Lors de sa garde à vue la soignante avait fait part de la dureté de son métier : "Je n'ai pas eu de vacances depuis Noël, je faisais des journées de 14 heures, je ne me reconnais pas dans la rage que vous m'avez présentée", avait-elle déclaré.

À lire aussi
Ameer Al-Halbi est photographe pour l'AFP. manifestations
Photographe blessé lors de la manifestation à Paris : une enquête ouverte

La cagnotte, ouverte sur Paypal comptabilise déjà plus de 3.000 euros collectés en deux jours. La soignante risque jusqu'à 3 ans de prison et 45.000 euros d'amende. "L’intégralité de la cagnotte servira pour les frais de justice", a précisé Imen Mellaz. 

"Ce jugement n’est pas celui d’une femme contre quatre policiers, mais bien celui de la colère des soignants contre un gouvernement qui n’a que mépris face à leurs revendications et une répression toujours plus violente. Parce qu’ils étaient garants de notre santé, soyons garants de leurs droits", a alors déclaré sa fille dans le message accompagnant la cagnotte.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Manifestations Santé Police
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants