2 min de lecture Pas-de-calais

Les infos de 8h - Coronavirus : pourquoi la situation est critique dans le Pas-de-Calais

Taux d'incidence élevé, hôpitaux saturés, variant anglais... Plusieurs voyants sont au rouge dans le département.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal RTL de 8h du 05 mars 2021 Crédit Image : Alain JOCARD / AFP / POOL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Sophie Aurenche édité par Jérémy Billault

Alors que 20 départements étaient placés en surveillance accrue depuis une semaine, Jean Castex n'a annoncé la mise en place d'un confinement le week-end que dans le seul département du Pas-de-Calais

Cette annonce étonne les élus locaux du département et les commerçants qui ne comprennent pas pourquoi ils devront fermer. Car si l'on regarde les chiffres : le taux d'incidence, autrement dit le nombre de cas pour 100.000 habitants, est supérieur à 400 dans le Pas-de-Calais, mais c'est le cas aussi en Seine-Saint-Denis.

Mais l'incidence n'est pas le seul critère pour décrire la situation sanitaire. Il y a l'évolution des chiffres (qui augmentent plus vite dans le Pas-de-Calais), mais surtout le nombre de lits disponibles dans les hôpitaux. Avec une tension à 146% à Arras ou Calais contre 110% en Seine-Saint-Denis, on est bien au-delà de la saturation. 

Le variant anglais représente 70% des cas

Dans le Pas-de-Calais, le nombre de patients en réanimation à doublé en un mois, presque autant que lors de la vague de novembre. Les hôpitaux voisins du Nord sont eux aussi débordés. En Île-de-France, les Hauts-de-Seine ou l'Essonne ne sont pas saturés et peuvent accueillir des malades de Seine-Saint-Denis.

À lire aussi
Notre-Dame de Paris
C'est à suivre : réouverture des bars en Angleterre, deux ans de l'incendie de Notre-Dame

Autre élément inquiétant, dans le Pas-de-Calais, le variant anglais représente 70% des nouveaux cas. Sur le plan de la vaccination, 10.000 doses vont être envoyées dans le département ce week-end.

À écouter également dans ce journal

Vaccin. Après les médecins, les pharmaciens. À partir du 15 mars, il sera possible de recevoir le vaccin contre le Covid-19 en pharmacie.

Coronavirus. Le rapport de l'OMS sur l'origine du virus en Chine ne sera pas publié selon le calendrier prévu. Les États-Unis émettent, notamment, des doutes quant à cette étude très encadrée par la Chine.

Irak. Lepape est attendu à Bagdad pour un déplacement historique sous très haute sécurité. Il souhaite que l'Église prenne part à la reconstruction du pays.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Pas-de-calais Confinement Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants