1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les infos de 18h - Vaccins : comment sont rémunérés les médecins et les pharmaciens ?
2 min de lecture

Les infos de 18h - Vaccins : comment sont rémunérés les médecins et les pharmaciens ?

Rémunérés le prix d'une consultation, les médecins peuvent désormais injecter le vaccin Astrazeneca à leurs patients.

Le vaccin d'AstraZeneca (illustration).
Le vaccin d'AstraZeneca (illustration).
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Les infos de 18h - Vaccins : comment sont rémunérés les médecins et les pharmaciens ?
16:01
Le journal RTL de 18h du 25 février 2021
16:01
Virginie Garin - édité par Florise Vaubien

Depuis ce jeudi 25 février, les médecins peuvent vacciner contre le coronavirus avec les doses d'Astrazeneca. La vaccination est réservée aux Français âgés de 50 à 64 ans et atteints de comorbidités. Pour effectuer ce geste, les médecins et les pharmaciens, qui leur fournissent les doses, sont rémunérés

Le médecin est payé le prix d'une consultation, soit 25 euros, en tiers payant, financés par l'Assurance maladie et les mutuelles. Il reçoit 5,40 euros par injection pour le temps passé à déclarer cette vaccination sur le site Ameli.fr. 

Le pharmacien est également payé : lorsqu'il distribue un flacon à un médecin, soit 10 doses, il reçoit 3,45 euros de l'Assurance maladie et 10 centimes de plus chaque fois qu'il vend un flacon supplémentaire au même praticien.

À noter que les pharmaciens sont mieux rémunérés quand ils font des tests antigéniques, soit 32 euros par examen. Mais selon eux, cette somme couvre à peine les frais engendrés par la campagne de dépistage, à savoir, le coût du test, du personnel, du matériel de protection et du temps passé pour enregistrer les résultats sur le site de l'Assurance maladie. 

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Confinement - D'après une étude de l'Insee, le nombre de naissances a chuté de 13% au mois de janvier 2021 par rapport à la même période, l'an passé. Du jamais vu depuis 45 ans

Coronavirus11 départements voient leur situation sanitaire se dégrader en France, avec un taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte. Toute nouvelle restriction se fera après concertation avec les élus locaux. 

Faits diversLe maire LR de Bron (région lyonnaise), Jérémie Bréaud, a rapporté jeudi avoir été la cible d'insultes, de menaces et de jets de projectiles. Son véhicule a été caillassé.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/