1 min de lecture Coronavirus

Les infos de 7h30 - Coronavirus : des soignants testés positifs obligés de travailler

Des professionnels de la santé ont déclaré devoir continuer à travailler après avoir été testés positifs à la Covid-19, comme Céline, infirmière dans un hôpital parisien.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 7h30 - Coronavirus : des soignants obligés de travailler malgré les signes d'infection Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Générique 1
Jacques Serais édité par Florine Boukhelifa

Emmanuel Macron s'en remet au parlement pour l'isolement contraint des malades du coronavirus. Un projet de loi a été déposé au Parlement mercredi 25 novembre. Celui-ci prévoit une indemnité journalière et une forte amende en cas de non-respect. Pourtant, l'isolement n'est pas toujours de mise pour les soignants.

De nombreux professionnels de la santé testés positifs affirment devoir continuer de travailler, même avec des symptômes. Céline, infirmière en psychiatrie dans un hôpital parisien en fait partie. "J'ai tout de suite contacté ma cadre pour l'informer, puis la médecine du travail", explique la jeune femme. Pas de congé maladie pour autant : "Ils m'ont dit qu'il fallait que je continue de venir travailler car il n'y a pas assez de personnel".

Une situation "compliquée moralement" pour cette infirmière. Céline raconte avoir dû supporter et calmer toutes les inquiétudes de son entourage familial et professionnel. Elle-même s'est interrogée sur son rôle de soignant : "Est-ce que je ne deviens pas une personne à risque pour mes collègues et les patients ?".

À écouter également dans ce journal

Hommage - L'Argentine a décrété trois jours de deuil national après la mort de Diego Maradona mercredi 25 novembre. Un à deux millions de personnes sont attendues au palais présidentiel pour la veillée funéraire du footballeur.

À lire aussi
Coronavirus États-Unis
États-Unis : effrayé par l'épidémie, un homme se cache 3 mois dans un aéroport

Police - L'IGPN doit remettre jeudi 26 novembre son rapport après les violences intervenues lors de l'évacuation d'un camp d'exilés. Deux enquêtes sont ouvertes contre des policiers, mais le ministre de l'Intérieur a renouvelé sa confiance au préfet Lallement.

Économie - Renault est en pleine mutation malgré la suppression de 4.600 postes en France. L'usine de Flins est devenue le symbole de cette révolution en se convertissant à l'économie circulaire d'ici trois ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Psychiatrie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants