1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 6h30 - Gel des récoltes : une seconde vague de froid risque de faire des dégâts
2 min de lecture

Les infos de 6h30 - Gel des récoltes : une seconde vague de froid risque de faire des dégâts

Déjà durement frappés par le gel la semaine dernière, des vignerons en Champagne craignent cette semaine une nouvelle vague de froid et la perte totale des récoles.

Un champ de vignes gelé à Westhoffen, dans le Bas-Rhin, le 6 avril 2021
Un champ de vignes gelé à Westhoffen, dans le Bas-Rhin, le 6 avril 2021
Crédit : Frederick FLORIN / AFP
Les infos de 6h30 - Gel des récoltes : une seconde vague de froid risque de faire des dégâts
08:07
Le journal RTL de 6h30 du 12 avril 2021
08:07
Dimitri Rahmelow - édité par Sarah Belien

Des millions d'euros de pertes, déjà, et la détresse de centaines de vignerons après la semaine noire qu'ils viennent de traverser. Un épisode de gel, l'un des pires de ces dernières décennies, a détruit en quelques heures des mois entiers de travail. Des vignes parfois presque entièrement ravagées et pour certains, le cauchemar n'est peut être pas encore terminé.

En Champagne, où les dégâts sont considérables, la nuit du dimanche au lundi 12 avril a été glaciale et la semaine s'annonce très dure. Dans le secteur de Vitry-le-François à Virey-en-Perthois, un vigneron, particulièrement touché, redoute les prochains jours. "Normalement on devrait voir les parties vertes, un peu rouges et là, on voit que c'est gris, noire. On voit qu'il y a de la casse". Après quelques mètres, coup de massue pour Antoine Chevalier, à la tête de 4,5 hectares de vignes. "On a un bourgeon qui est vert, tous les autres sont complètement morts. On est au moins à 60% fichu", déplore le vigneron.

À ses côtés, Bertrand Trepo, président de l'association des vignerons des coteaux Vitryats, n'a pas fini de s'inquiéter en regardant la météo sur son smartphone. "Lundi soir et mardi soir, on nous annonce -2°C avec de l'humidité, c'est l'équivalent -4, -5°C. C'est-à-dire limite pire que ce qu'on a déjà eu", dit-il. Et aucune possibilité de protection comme des bougies car les vignes d'Antoine Chevalier sont labellisées viticulture durable ou biologique.

Le producteur compte donc s'appuyer sur son stock appelé "réserve individuelle". "Quand il y a un excédent sur une parcelle, on peut le conserver. On a le droit de le débloquer uniquement quand il y a un incident climatique, par exemple là le gel. Ça permettra de sauver les meubles", confie le vigneron. Pourtant, tous les vignerons ne disposent pas de cette réserve, notamment ceux qui viennent de s'installer, ou qui ont connu des années difficiles à répétition.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Albertville - Un projet de construction met le maire d'Albertville en colère. Il ne veut pas d'une école musulmane dans sa commune, portée par la CIMG, Confédération Islamique Millî Görüş, proche de la Turquie, déjà à l'origine du projet de mosquée à Strasbourg et dont les dirigeants ont refusé de signer la charte des valeurs de la République. Ici, la justice a obligé le maire à valider le permis de construire.
Haïti 
Sept religieux catholiques dont deux Français ont été enlevés dimanche 11 avril en Haïti près de la capitale, Port-au-Prince. Ils venaient assister à la prise de fonction d'un nouveau curé. Leur ravisseur exige une rançon d'un million de dollars. La police soupçonne un gang armé très actif dans le secteur, d'être à l'origine de l'enlèvement.


AstraZeneca - Nouveau coup d'accélérateur ce lundi 12 avril dans la campagne vaccinale. Tous les Français de plus de 55 ans sans exception sont désormais éligible et vont pouvoir recevoir une première dose ave AstraZeneca. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/