1. Accueil
  2. Actu
  3. Conso
  4. Gel des récoltes : "L'inquiétude au niveau des trésoreries est très forte", alerte la FNSEA
1 min de lecture

Gel des récoltes : "L'inquiétude au niveau des trésoreries est très forte", alerte la FNSEA

INVITÉ RTL - Sans accompagnements de trésorerie, "les exploitations vont complètement manquer d'oxygène pour l'année prochaine", prévient Laurent Depieds, producteur de pommes et secrétaire régional de la FNSEA.

Ce viticulteur utilise des bougies pour lutter contre le gel
Ce viticulteur utilise des bougies pour lutter contre le gel
Crédit : JEFF PACHOUD / AFP
L'invité RTL du Week-End du 11 avril 2021
07:02
Carpentier-795x530
Stéphane Carpentier - édité par Marie Gingault

Des températures négatives ont dévasté les exploitations françaises cette semaine avec des pertes abyssales. Le gouvernement promet d'être aux côtés des agriculteurs dans cette épreuve. Laurent Depieds, producteur de pommes dans les Alpes-de-Haute-Provence et secrétaire régional de la FNSEA, alerte sur la situation.

"On a eu des températures de -5 à -10 °C selon les secteurs, et malgré les mesures de protection, ça n'a pas permis de sauver toutes les cultures. Si nous prenons l'exemple des vergers, nous avons perdu entre 60 et 100% de la future récolte. On parle de 200 hectares de pommiers et quasiment 10.000 tonnes de pommes, rien que sur la commune de La Motte-du-Caire", déplore le producteur.

"Nous avons déjà connu un gel en 2017 qui avait été terrible, avec certains producteurs qui avaient tout perdu, et aujourd'hui le problème c'est que malgré le gel les arboriculteurs vont devoir travailler leur parcelle, comme si de rien n'était, pour préparer l'année prochaine, et ce, sans avoir de rentrée d'argent". 

"Ce qui fait que l'inquiétude au niveau des trésoreries est très forte. Ce qu'on espère c'est que l'état et tout le monde puissent trouver des solutions pour qu'en fin d'année nous puissions avoir des accompagnements de trésorerie, sinon les exploitations vont complètement manquer d'oxygène pour l'année prochaine", insiste Laurent Depieds. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/