2 min de lecture Épidémie

Les infos de 6h - Coronavirus : les Français inquiets pour leurs vacances d'été

Alors que la France devrait progressivement mettre en place le déconfinement à partir du 11 mai, c'est l'incertitude totale autour des vacances d'été, notamment pour les voyages à l'étranger.

journal Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 6h - Coronavirus : les Français inquiets pour leurs vacances d'été Crédit Image : Romeo GACAD / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Émilie Baujard
Emilie Baujard édité par Maeliss Innocenti

À deux mois des vacances d'été, et en pleine crise du coronavirus, les Français -principalement ceux ayant déjà fait des réservations à l'étranger- se demandent où ils vont bien pouvoir partir. Ou même s'ils vont pouvoir partir, tout court. Le gouvernement devrait donner davantage de réponses sur ce point d'ici début mai.

Mais les recommandations sont claires : il vaut mieux éviter l'étranger et privilégier les vacances en France, même si des incertitudes demeurent concernant l'ouverture des plages ou la tenue des marchés.

Le plus compliqué, c'est en fait pour les vacanciers les plus organisés. Ceux qui ont réservé il y a plusieurs mois. C'est le cas par exemple de Maëlle, qui a prévu de passer une semaine au Maroc en août. Tout est déjà pratiquement payé. Maintenant, elle attend.

"Le problème c'est la visibilité et l'argent immobilisé"

"Aujourd'hui, je n'ai aucune information. Je ne sais pas si on aura le droit de sortir du territoire. Si le Maroc aura ouvert ses frontières. (…) Le problème c'est la visibilité et l'argent immobilisé… Mais je comprends que les clubs de vacances n'aient pas forcément envie de tous nous rembourser. Ça pourrait peut-être mettre en péril l'équilibre financier", témoigne cette mère de famille.

À lire aussi
Un agent RATP assure la sécurité dans le métro durant la grève (illustration) RATP
Coronavirus en France : trois cas de Covid-19 signalés chez des agents RATP à Paris

Maëlle n'a pas envie d'annuler car elle a peur de perdre de l'argent. Pareil pour Agnès, qui devait partir dans un camping en Bretagne. Elle attend de voir si ça ouvrira et dans quelles conditions. "Si on nous dit que c'est pour rester dans le mobile-home et que tout ce qui est fête et tout ça n'aura pas lieu… Si on ne peut pas se retrouver tous ensemble, ça n'a aucun intérêt. Je préfère rester dans ma maison."

De leur côté, les clubs de vacances réfléchissent à mettre en place des conditions de réservation et d'annulation plus flexibles pour cet été.

À écouter également dans ce journal

Déconfinement - Où en est-on au niveau des masques ? C'est une question que tout le monde se pose encore alors que le port d'un masque pourrait être obligatoire dans les transports à partir du 11 mai. À ce sujet, l'Île-de-France travaille pour équiper gratuitement tous les voyageurs en masques réutilisables, au moins les premières semaines.

Éducation nationale - L'Élysée a annoncé jeudi 23 avril que le retour à l'école à partir du 11 mai se ferait sur la base du volontariat des parents et sans obligation. Une décision qui hérisse les enseignants, contraints d'assurer les cours en physique et à distance.

États-Unis - Plus de 3.000 morts : c'est le dernier bilan journalier enregistré par les États-Unis, l'un des pires depuis le début de l'épidémie. Le pays pourrait dépasser la barre des 50.000 morts dès aujourd'hui. Mais l'administration Trump continue de mettre en place les premières mesures de déconfinement. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Confinement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants