1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 6h - Coronavirus : 300 soignants de métropole prennent le relais aux Antilles
2 min de lecture

Les infos de 6h - Coronavirus : 300 soignants de métropole prennent le relais aux Antilles

Dans quelques heures, les équipes soignantes en Guadeloupe et en Martinique vont pouvoir enfin passer le relais pour se reposer un peu. Près de 300 professionnels de santé ont quitté la métropole hier pour aller les relever.

Des travailleurs médicaux bénévoles avant de s'envoler pour la Martinique et la Guadeloupe? à l'aéroport d'Orly à Orly, le 20 août 2021 (image d'illustration).
Des travailleurs médicaux bénévoles avant de s'envoler pour la Martinique et la Guadeloupe? à l'aéroport d'Orly à Orly, le 20 août 2021 (image d'illustration).
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Les infos de 6h - Coronavirus : 300 soignants de métropole prennent le relais aux Antilles
10:03
Le journal RTL de 6h du 21 août 2021
10:03
Benjamin BOUKRICHE - édité par Sarah Belien

Passage de témoin en Guadeloupe et en Martinique. Les 300 soignants venus de métropole vont prendre le relais pour deux semaines. Affectés à l'hôpital, en médecine de ville, en clinique ou en Ehpad, ils ignorent complètent ce qu'ils vont faire à la Martinique et à la Guadeloupe, à l'image de Guillaume, infirmier anesthésiste au CHU d'Angers : "Les postes vont être attribués au fur et à mesure. Du coup, il y a une part d'inconnu dans toute cette agitation. On attend les informations et ensuite on suivra le mouvement", dit-il.

Si elle ne sait pas où elle sera, Tina sait que sa mission sera difficile. Cette infirmière a donc essayé de s'y préparer mentalement. "J'ai discuté avec pas mal de monde, on part à trois, on se soutient. Et j'essaie de me dire que je vais prendre les choses comme elles viennent, je sais que je suis capable de faire face à ça", confie-t-elle.

Ils feront face à des conditions totalement différentes de leur quotidien. Ce sera donc une aventure, selon Léa, une jeune infirmière de Compiègne. "Je me suis dit c'est l'occasion de partir à l'aventure et aussi faire de nouvelles rencontres. Peut-être un nouveau parcours, rester là-bas. On verra".

Il fait en nuit en ce moment à la Martinique et la Guadeloupe. Les soignants ont droit à une bonne nuit de sommeil. Elle sera plus que nécessaire avant deux semaines très intensives. Le taux d'incidence reste critique dans les Antilles avec 2.000 cas de contaminations pour 100.000 personnes en Guadeloupe. En métropole, on est à environ 245.

À écouter également dans ce journal

À écouter aussi

Incendie dans le Var - Une nouvelle journée cruciale s'annonce pour les pompiers de Var. L'incendie qui a débuté depuis 5 jours est fixé mais il n'est toujours pas éteint. Il ne faudrait pas que le vent annoncé ce week-end favorise des reprises de feu. Du côté des professionnels du tourisme, on respire. Car malgré cette épisode dramatique, il y a toujours beaucoup de monde.

Marseille - Une nouvelle fusillade a eu lieu à Marseille vendredi soir dans la station service-service d'un hypermarché. Deux jeunes ont été blessés, l'un d'entre eux par balles. Il est d'ailleurs toujours hospitalisé dans un état grave ce matin. Les faits interviennent deux jours après la mort d'un adolescent dans les quartiers nord de la ville.

Afghanistan - Cinq jours après la chute de Kaboul, les évacuations se poursuivent. Les Etats-Unis prévoient d'exfiltrer encore 30.000 personnes depuis l'aéroport. Un aéroport qui est pris d'assaut par des Afghans qui veulent échapper au régime taliban. Notre consœur Sonia Ghezali, installée là-bas depuis 5 ans a pu être rapatriée avant-hier. Elle raconte l'enfer pour y accéder.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/