1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 18h - Pouvoir d'achat : les producteurs de lait dans les hypermarchés pour sauver leurs exploitations
2 min de lecture

Les infos de 18h - Pouvoir d'achat : les producteurs de lait dans les hypermarchés pour sauver leurs exploitations

Les éleveurs ont envahi les rayons d'un supermarché afin de manifester leur mécontentement face au prix de la brique de lait qui ne leur permet pas d'être rémunérés correctement.

Les producteurs de lait débarquent dans les hypermarchés pour sauver leurs exploitations
Les producteurs de lait débarquent dans les hypermarchés pour sauver leurs exploitations
Crédit : Franck Antson
Le journal RTL de 18h du 24 août 2022
00:16:30
Les infos de 18h - Pouvoir d'achat : les producteurs de lait débarquent dans les hypermarchés pour s
00:16:30
Franck Antson - édité par Charlène Slowik

Les éleveurs sont en colère et multiplient les opérations coup de poing dans les grandes surfaces. En effet, la brique de lait y est vendue 0,80 centimes seulement. Leur objectif est de ramener le prix à 0,99 centimes pour sauvegarder les exploitations. C'était le cas ce midi, mercredi 24 août, dans un hypermarché Leclerc de Saint-Amand-les-Eaux dans les Hauts-de-France.

Les éleveurs nordistes ne sont pas passés inaperçus dans les rayons. Chaque brique de lait a soigneusement été réétiquetée avec un message : "Ce prix ne permet pas de nourrir mes bêtes". "On colle une petite étiquette pour dire que ces laits sont vendus mais ne rémunèrent pas l'agriculteur", explique l'un d'eux. "On gagne encore moins qu'avant", poursuit un autre.

"Ils sont en train de détruire l'agriculture française, on ne va pas mourir sans rien dire", s'exclame une éleveuse. En ce moment, les exploitants cumulent les hausses de charge et la sécheresse. Selon eux, la grande distribution doit donc faire un effort. "S'ils se moquent de nous, on peut le faire aussi. Avec quatre, cinq, six tracteurs on peut bloquer l'entrée", prévient Étienne, un éleveur.  

Des agriculteurs étiquettent les briques de lait vendues trop peu cher pour qu'ils puissent gagner leur vie décemment
Des agriculteurs étiquettent les briques de lait vendues trop peu cher pour qu'ils puissent gagner leur vie décemment
Crédit : Franck Antson

Les consommateurs sont pourtant assez compréhensifs. "Chacun doit pouvoir vivre de son travail", pense une consommatrice qui affirme être prête à payer plus chère la brique de lait si "ça arrive au producteur". Demain, les éleveurs comptent poursuivre leur action et cibler d'autres coopératives et magasins.

À écouter également dans ce journal

À écouter aussi

Politique - En préambule du Conseil des ministres à la rentrée, Emmanuel Macron a voulu préparer les Français à un changement de rythme. Possible coupure de courant, fin du "quoi qu'il en coûte" pour palier l'inflation... Le chef de l'État a averti les Français dans un ton grave.

Énergie - Après une longue série de crise, le gouvernement va présenter en septembre un projet de loi pour accélérer tous les projets de production d'énergie ainsi qu'un plan pour sécuriser les approvisionnements.

Cyber-attaque - Après l'hôpital de Corbeil-Essonnes, c'est au tour d'un EHPAD situé dans l'Eure d'être victime d'une cyber-attaque. L'établissement assure que la prise en charge des résidents n'est pas impacté.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info