1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les infos de 18h - Coronavirus : FO trouve les propos du Medef "un peu choquants"
4 min de lecture

Les infos de 18h - Coronavirus : FO trouve les propos du Medef "un peu choquants"

Yves Veyrier, secrétaire général du syndicat Force Ouvrière, répond aux propos du Medef qui invite à reprendre le travail, malgré le coronavirus.

Yves Veyrier, secrétaire général du syndicat Force ouvrière, le 5 septembre 2019
Yves Veyrier, secrétaire général du syndicat Force ouvrière, le 5 septembre 2019
Crédit : Bertrand GUAY / AFP
Le journal de 18h du 12 avril 2020
22:29
Les infos de 18h - Coronavirus : en activité partielle, "on a peur pour son emploi à venir", selon
22:29
micro générique
La rédaction de RTL - édité par Chloé Richard-Le Bris

À propos du retour au travail de l’usine Toyota de Valenciennes, Yves Veyrier, secrétaire général de Force Ouvrière se dit "un peu surpris des interventions du patronat (…). Je me demande si on était à la même réunion avec le président de la République et le gouvernement en téléconférence vendredi dernier parce que moi ce que j’ai entendu de la part du gouvernement, c’est que pour l’heure, le confinement reste un impératif appelé à durer, ce sont les paroles du Premier ministre."

Il rajoute qu’avec "cette pression exercée à la reprise de l’économie, on a le sentiment qu’on est en balance ou qu’on risque de mettre en balance la santé avec l’activité". Chaque semaine de confinement c’est des points en moins de PIB, des risques de perte d’emploi, donc c’est une question extrêmement compliquée. Mais entre santé et économie, Yves Veyrier choisit la santé, "sans conteste".

Le président du Medef dit également qu’à la reprise du travail, il faudra faire un effort sur les RTT, sur les congés payés justement pour faire repartir au plus vite l’économie. "C’est un peu choquant parce que dès le départ on a quand même dit par exemple que les efforts devaient venir aussi par exemple sur la question des dividendes. Il y a eu des mouvements, des évolutions dans certaines entreprises où les dividendes n’ont pas été versés et seront intégrés dans un fonds de solidarité", estime Yves Veyrier. 

"Il y a un stress psychologique énorme, on a peur quand on doit aller au travail aujourd’hui, on a peur pour sa santé. Quand on est en situation d’activité partielle, on a peur pour son emploi à venir, quand on est en télétravail confiné, c’est pesant. On ne va pas sortir de là reposé ou sortir de vacances, ce n’est pas du tout cette situation", insiste-t-il.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Porte-avions rapatrié - Les 1.700 marins du porte-avions Charles-de-Gaulle sont rapatriés à Toulon. 50 cas de coronavirus ont été confirmés. "Les marins qui présentent des symptômes sont transférés dès aujourd’hui", précise Christine Ribbe, porte-parole de la préfecture maritime de Méditerranée.

Allocution de Macron - Après 4 semaines de confinement, Emmanuel Macron risque de prolonger le confinement. Soit il poursuit la stratégie des petits pas en prolongeant de 2 semaines, soit il annonce un confinement de 3 voire 4,5 semaines supplémentaires. Et c’est la deuxième option qui tient la corde pour le moment.


Tracking sur les portables - La France réfléchit à traquer les Français sur leurs téléphones portables. Selon le commissaire européen du marché intérieur, Thierry Breton, la France est prête". Il soutient la mesure seulement si chacun, individuellement, a le droit de décider.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/