1 min de lecture Épidémie

Confinement : les Français partagés sur le traçage des déplacements par téléphone

46% des Français sont favorables à une utilisation des données de traçage des déplacements pour limiter l'épidémie de coronavirus.

Un homme sur son smartphone dans le métro parisien le 23 mars 2020
Un homme sur son smartphone dans le métro parisien le 23 mars 2020 Crédit : AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer et AFP

L'éternel débat entre libertés publiques et protection est de nouveau sur le devant de la scène. Le projet StopCovid devrait permettre de participer à la limitation de l'épidémie en traçant les cas-contacts via une application sur smartphone. Mais il implique de donner à une autorité des données précieuses.

L'opinion est partagée : 46% des personnes sont pour et 45% sont contre, selon un sondage Ifop pour la fondation Jean-Jaurès, publié ce dimanche 12 avril. Une moitié de Français se dit disponible pour installer l'application sur son téléphone. Mais ils sont 53 % à être hostiles à l'idée de rendre l'application obligatoire contre 47 % à y être favorables.

Sur RTL, le commissaire européen Thierry Breton a rappelé que les institutions européennes ne sont pas favorables à rendre obligatoire le téléchargement de l'application. Cédric O, le secrétaire d'État chargé du numérique a lui évoqué ses "incertitudes très fortes" sur la réussite du projet. 

Ce système ne sera pas "l'alpha et l'oméga de la stratégie de déconfinement", a-t-il poursuivi. La capacité d'identification des chaîne de contamination est l'un des éléments qui permettra une stratégie de sortie progressive de ce confinement qui a débuté le 17 mars et qui pourrait durer jusqu'à mi-mai.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Santé Smartphone
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants