2 min de lecture Automobile

Les infos de 12h30 - Renault : quels sites vont fermer, quels emplois menacés ?

La marque au losange a annoncé ce vendredi matin les contours d'un vaste plan d'économie et la fermeture d'un site de production.

journal Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les infos de 12h30 - Renault : quels sites vont fermer, quels emplois menacés ? Crédit Image : JOEL SAGET / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Morad Djabari

L'avenir de Renault se dessine avec un peu plus de précisions. Ce vendredi, le constructeur a dévoilé un plan d'économie de plus de 2 milliards d'euros sur trois ans. Dans le monde, 15.000 postes seront supprimés, soit 8% de ses effectifs, dont 4.600 en France. Mais, Renault l'assure, il s'agira de départs volontaires ou de reconversion. 

Dieppe, Maubeuge, Caudan, Choisy-le-Roi... Les sites de production de la marque au losange ne cachaient pas leur inquiétude. Finalement, comme l'a annoncé Jean-Dominique Senard, président du conseil d'administration de Renault, un seul site sera fermé à l'horizon 2022, celui de Choisy-le-Roy (Val-de-Marne). L'activité de fabrication de pièces du site sera transférée à Flins, dans les Yvelines.

L'inquiétude pèse toujours sur la fonderie de Bretagne, dans le Morbihan et à Dieppe (Seine-Maritime). L'avenir du site de Maubeuge (Nord) est encore au centre de discussions, élus et syndicats se rencontreront en début de semaine prochaine. 

"Dégoût total" pour les salariés

"Chaque décision, chaque mesure, a été longuement sous-pesées", justifie Jean-Dominique Senard. Le plan d'économie de Renault vient mettre fin aux ambitions de Carlos Ghosn qui souhaitait produire 5 millions de véhicules d’ici la fin de l’année. La capacité est ramenée à 33 millions de véhicules.

À lire aussi
Elon Musk Bourse
Elon Musk moque le gendarme de la bourse après la flambée du cours de Tesla

Du côté de Flins, les salariés ne cachent pas un "dégoût total". Ils dénoncent une annonce brutale qui scelle le sort de 300 personnes. Mais pour certains, ce n'est que le début du combat pour un site vanté pour la qualité de sa production. 

À écouter également dans ce journal :

Éducation - Le ministre de l'Éducation nationale n'envisage pas d’allégement du protocole sanitaire d’ici la fin de l’année dans les écoles, la réflexion est ouverte pour la rentrée. Les lycées professionnels, des zones vertes comme des zones oranges, où se trouvent de nombreux décrocheurs, ouvriront à partir du 2 juin.

Déconfinement - Mardi 2 juin marquera le retour à la normale pour de nombreux établissements. Les musées et monuments pourront rouvrir en zone verte, tout comme les gymnases et les salles de sports. Pour la zone orange il faudra attendre le 22 juin. Les cafés et restaurants, eux aussi, pourront rouvrir mardi en zone verte. En zone orange, seules les terrasses seront autorisées.

Municipales -  Accord en forme de sauve qui peu pour Gérard Collomb à Lyon. Ce matin sur RTL, Christophe Castaner s’est montré lapidaire quant à la décision de l'ex-ministre de se rallier à la liste LR pour les municipales à Lyon. "Ce choix politique le perd dans le champ politique, il se perd lui même", a-t-il déclaré. L’ancien socialiste achève ainsi sa vie politique par un virage à droite, un pacte scellé avec ses ennemis de toujours, la droite conservatrice.

L'équipe de l'émission vous recommande
Lire la suite
Automobile Renault Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants