1 min de lecture Économie

Renault : 4.600 emplois supprimés en France, un plan d'économies dévoilé demain

Le constructeur automobile doit annoncer ce vendredi un vaste plan d'économies. Il souffre de l'affaiblissement de la marque au losange en Europe et des difficultés du partenariat avec Nissan et Mitsubishi, avant même la crise du coronavirus.

Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt.
Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt. Crédit : JOEL SAGET / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix
et AFP

Le constructeur automobile français Renault envisage de supprimer environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France, dans le cadre d'un plan d'économies de 2 milliards d'euros sur trois ans, a-t-on appris ce jeudi 28 mai de sources concordantes.

Le projet, qui doit être rendu public vendredi matin, a été annoncé jeudi 28 mai soir aux organisations syndicales de l'entreprise. Il prévoit de réduire les effectifs "sans licenciement sec", via des départs volontaires, des mesures de mobilité interne ou de reconversion, ont indiqué ces sources à l'AFP.

Lors de son discours le 26 mai dernier, pour relancer le secteur automobile, Emmanuel Macron a indiqué que "l'État, au total, apportera un peu plus de 8 milliards d'euros d'aides". Il a cependant annoncé conditionner le prêt de 5 milliards, accordé à Renault, à des garanties pour les salariés des sites de Maubeuge et Douai. Le constructeur est en grande difficulté : le 20 mai dernier, il a annoncé qu'il envisageait de fermer quatre sites en France.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Économie Renault Nissan
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants