2 min de lecture Gilets jaunes

Les "gilets jaunes" restent divisés après les annonces d'Emmanuel Macron

Certains louent "des avancées", d'autres déplorent des mesures peu satisfaisantes. Au sein des "gilets jaunes", deux camps s'affrontent sur les réseaux sociaux après le discours du chef de l'État.

Christelle Rebière RTL Midi Christelle Rebière
>
Les gilets jaunes restent divisés après les annonces d'Emmanuel Macron. Crédit Image : SYLVAIN THOMAS / AFP | Crédit Média : Arnaud Tousch / RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Camille Schmitt
Camille Schmitt
et Arnaud Tousch

Après près de 5 semaines de manifestations et de blocages, les "gilets jaunes" restent divisés sur la suite à donner au mouvement. Sur les réseaux sociaux, après les annonces faites par Emmanuel Macron, deux camps se distinguent.

D'un côté, ceux qui admettent que des avancées ont été proposées. C'est le cas de Jacline Mouraud, qui avait publié une vidéo contre la hausse des taxes sur les carburants, devenue virale au début du mouvement. Elle a appelé à une "trêve" dans la mobilisation. "On a une économie qui s'effondre, des commerçants prêts à mettre la clé sous la porte, on ne peut pas se rendre responsables d'une multitude de dépôts de bilan", a plaidé cette figure du collectif des "gilets jaunes libres", perçu comme plus modéré.

Benjamin Cauchy, porte-parole des "gilets jaunes" de Toulouse, est moins catégorique. Les annonces du président de la République sont "une première étape mais ce n'est pas suffisant", a-t-il réagi ce mardi 11 décembre sur RTL. Même son de cloche chez Paul Mara, représentant des "gilets jaunes" à Marseille : "il y a une avancée c'est certain, mais il y a beaucoup de points négatifs", a-t-il déclaré.

À lire aussi
Photo d'un cahier de doléances prise le 14 janvier 2019 à Grand Bourgtheroulde Grand débat
Les actualités de 6h - Grand débat : que vont devenir les cahiers de doléances ?

De "l'enfumage"

Sur Facebook, les commentaires de certains manifestants sont bien plus virulents. "Mouraud ne me représente pas", "traître", "ce n'est pas une vraie gilet jaune"... La volonté de certains d'apaiser le mouvement passe mal. Quant aux annonces du président de la République, le même mot se retrouve partout dans les réactions Twitter et Facebook : "enfumage". 

Ce qui fait le plus débat concerne l'annonce d'une augmentation de 100 euros du Smic. Trop peu, "poudre de perlimpinpin", calcul mensonger : cette mesure ne convainc pas. "On a été berné une fois de plus", commente un manifestant sur Facebook. "Les riches continueront à s'en mettre plein les fouilles, les annonces de Macron laissent de côté beaucoup de personnes", réagit une autre. 

Pour cette partie des "gilets jaunes", il n'est pas question de baisser la garde, et ils comptent bien se rassembler à nouveau dans toute la France ce samedi 15 décembre, pour ce qu'ils appellent "l'acte V" de leur mobilisation. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Emmanuel Macron Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795886644
Les "gilets jaunes" restent divisés après les annonces d'Emmanuel Macron
Les "gilets jaunes" restent divisés après les annonces d'Emmanuel Macron
Certains louent "des avancées", d'autres déplorent des mesures peu satisfaisantes. Au sein des "gilets jaunes", deux camps s'affrontent sur les réseaux sociaux après le discours du chef de l'État.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/les-gilets-jaunes-restent-divises-apres-les-annonces-d-emmanuel-macron-7795886644
2018-12-11 15:50:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/hKN4WJj4YcJe9tS0UUVjCw/330v220-2/online/image/2018/1211/7795887229_un-membre-des-gilets-jaunes-le-9-decembre-2018-pres-de-marseille.jpg