1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Les actualités de 18h - Paris : la vitesse abaissée à 50km/h sur le périphérique ?
1 min de lecture

Les actualités de 18h - Paris : la vitesse abaissée à 50km/h sur le périphérique ?

Une quinzaine d'élus de tout bord travaillent depuis l'automne sur l'avenir du périphérique parisien avec certaines propositions choc.

Des voitures sur le périphérique
Des voitures sur le périphérique
Crédit : AFP / Archives, Kenzo Tribouillard
Les actualités de 18h - Paris : la vitesse abaissée à 50km/h sur le périphérique ?
00:14:21
Les actualités de 18h - Paris : la vitesse abaissée à 50km/h sur le périphérique ?
00:14:22
Florian Martin & Claire Gaveau

Après le flou sur les 80 km/h, après la vitesse abaissée à 70km/h autour de Lyon... Il est question maintenant de faire passer la vitesse à 50km/h sur le périphérique à Paris. C'est la proposition choc d'une quinzaine d'élus de tout bord qui planchent depuis l'automne sur l'avenir du périphérique parisien.

Ces derniers remettront officiellement un rapport à la maire de la capitale, Anne Hidalgo, dans trois semaines. Mais on sait déjà ce qu'il y a à l'intérieur et cette baisse radicale de la vitesse, actuellement fixée à 70km/h, est la mesure phare.

Mais les élus, dans ce rapport, veulent aller encore plus loin dans la réflexion en remettant en cause la structure même du périphérique. Sur les 35 kilomètres du réseau parisien, ils suggèrent par exemple de supprimer une voie de circulation passant ainsi de quatre à trois. Deux seraient réservées aux automobilistes, une serait privatisée pour les transports en commun.

Les poids lourds de plus de 3,5 tonnes serait dès lors totalement interdits. L'objectif global ? Fluidifier le trafic et à long terme réduire les taux de pollution. Des mesures absurdes et inefficace, selon Pierre Chasseray, délégué général de l'association 40 millions d'automobilistes.

À écouter également dans ce journal

Politique Un grand et long séminaire. Les membres du gouvernement sont "enfermés" depuis 9 heures à Matignon pour mettre en musique les annonces d'Emmanuel Macron évoquées à la fin du grand débat national.

À lire aussi

Justice Un "gilet jaune" devant la justice à Paris. Il est soupçonné d'avoir crié "suicidez-vous" aux policiers lors du 23e samedi de mobilisation dans la capitale.

Fait divers - Trois hommes et une femme sont soupçonnés d'avoir piégé un homme de 43 ans, avant de le torturer et de le tuer au début du mois d'avril. Une enquête pour "homicide volontaire avec actes de barbarie" a été ouverte.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.