1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Le journal de 7h : une mobilisation citoyenne pour retrouver Maëlys
3 min de lecture

Le journal de 7h : une mobilisation citoyenne pour retrouver Maëlys

REPLAY - Deux hommes sont toujours en garde à vue après la disparition de Maëlys. Une fouille citoyenne débutera à 8h ce samedi 2 septembre pour tenter de retrouver la fillette de 9 ans.

Appel à témoins lancé après la disparition de Maëlys, 9 ans
Appel à témoins lancé après la disparition de Maëlys, 9 ans
Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Le journal de 7h : une mobilisation citoyenne pour retrouver Maëlys
15:15
Yann Bouchery

Six jours après la disparition de Maëlys, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère, une mobilisation citoyenne va poursuivre les recherches sur le terrain ce samedi 2 septembre au matin. 1.200 personnes bénévoles se sont inscrites sur Facebook pour participer à cette initiative. Le mystère, lui, reste entier, mais deux hommes intéressent les enquêteurs. Tous deux, âgés de 34 ans, sont en garde à vue et se connaissent. Ils étaient présents au mariage, et une confrontation est d'ailleurs envisagée. Le premier, interpellé par les policiers, doit notamment s'expliquer sur des déclarations contradictoires alors que des concordances apparaissent étonnantes. 

Premier point troublant, l'homme s'est absenté dans la soirée dans le créneau horaire correspondant à la disparition de Maëlys. Selon les informations d'RTL, l'homme a expliqué être allé se changer car, dit-il, il s'était caché avec du vin. Le jour même de la disparition de la petite fille, il a aussi nettoyé entièrement sa voiture. Il assure avoir prévu de la vendre le surlendemain. Des participants au mariage ont aussi assuré qu'ils avaient vu l'individu avec Maëlys. Enfin, autre élément troublant, l'homme portait deux griffures à un bras et un genou. Il a expliqué s'être égratigné en jardinant au milieu de framboisiers. 

À écouter également dans ce journal :

- Les féministes déboutées par le Conseil d'État. La juridiction administrative a estimé que les silhouettes de femmes exposées dans la commune de Dannemarie, dans le Haut-Rhin, ne portaient pas une atteinte grave à la dignité humaine, comme l'affirmait le collectif des Effrontées.

- Une altercation qui dégénère. Un député REM a été placé, hier, vendredi 1er septembre, en garde à vueM'Jid El Guerrab s'est querellé avec Boris Faure, un cadre du PS, avec lequel il était en conflit avant de lui asséner un coup de casque. Ce dernier a dû être hospitalisé. Une enquête pour violence aggravée a été ouverte par le parquet de Paris. Selon Olivier Faure, le président du groupe socialiste à l'Assemblée, l'agresseur est désormais discrédité. Le député sera convoqué par son groupe parlementaire dans les prochains jours et des sanctions sont envisagées.

À lire aussi

- En bref, selon le Figaro Economie, le gouvernement va prendre des mesures en faveur des indépendants. En visite mardi à Dijon, Édouard Philippe, le Premier ministre, devrait annoncer une diminution des cotisations Famille entre 3 et 6,5 % et des cotisations Maladie entre 2,15 et 5,25%.

- C'est un médicament censé lutter contre les maladies thyroïdiennes mais la nouvelle formule du Lévothyrox suscite la protestation de nombreux patients. Ils subiraient des effets secondaires douloureux. Une quinquagénaire vient même de porter l'affaire en justice à Mougins, dans les Alpes-Maritimes. Une plainte a été déposée pour "mise en danger de la vie d'autrui".

- Depuis le vendredi 1er septembre, les mesures de biosécurité sont renforcées dans les élevages français selon la volonté du ministère de l'Agriculture et de l'alimentation. L'objectif est de prévenir une nouvelle épizootie de grippe aviaire, comme en novembre 2016 et mars 2017.

- Dans deux jours, les élèves vont retrouver le chemin des classes. Une rentrée qui risque d'être perturbée au lycée Fénelon à Paris. Les professeurs, qui se réunissaient hier comme partout en France, ont décidé de ne pas accueillir les élèves lundi. Ils protestent contre le maintien à son poste de la proviseure, avec laquelle ils sont en conflit depuis l'année dernière.

- Encore quelques heures de vacances donc, pour nos chères têtes blondes. Et sur les routes, c'est l'heure des derniers retours de congés. La journée est classée orange dans le sens des retours. Restez concentrés au volant et modérés sur l'accélérateur pour un trajet sans encombre.

- Le PSG dans le viseur de l'UEFA. Après les transferts de Neymar et Mbappé, l'instance européenne a décidé d'ouvrir une enquête formelle dans le cadre du fair play financier. Le club de la capitale s'est dit surpris mais confiant. Il va maintenant se retrouver sous surveillance avec des comptes à rendre sous peine de sanction et pour alléger sa masse salariale, le PSG a laissé partir Gonçalo Guedes. L'attaquant international Espoirs portugais, arrivé à 20 ans cet hiver en provenance du Benfica Lisbonne contre 30 millions d'euros, a été prêté sans option d'achat pour une saison à Valence, le mercato espagnol se terminant avec 24h00 de retard.

- Mbappé et les Bleus qui prennent aujourd'hui la direction de Toulouse où ils affrontent le Luxembourg demain, dimanche 3 septembre, en éliminatoires du Mondial 2018. À noter hier la victoire de l'Allemagne 2-1 en République Tchèque. Par ailleurs, le Mexique vient de se qualifier pour le Mondial en dominant le Panama, 1-0.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/