3 min de lecture Santé

Lévothyrox : 3 questions pour comprendre la polémique autour de ce médicament

ÉCLAIRAGE - La nouvelle formule de ce traitement pour la thyroïde est remise en cause par une grande partie des trois millions de malades qui l’utilisent.

>
Télécharger Lévothyrox : 3 questions pour comprendre la polémique autour de ce médicament Crédit Image : ALLILI/SIPA | Crédit Média : Virginie Garin | Durée : | Date :
109117333772423871640
Geoffroy Lang
et Virginie Garin

La nouvelle formule du Lévothyrox était censée améliorer ce traitement utilisé par 3 millions de malades en France. Mais des dizaines de milliers de malades se sont plaints d’un manque d’informations sur son introduction, et même de la multiplication d’effets indésirables avec ce nouveau traitement de la thyroïde, la glande qui secrète les hormones. Une pétition contre la nouvelle formule du Lévothyrox a même recueilli les signatures de plus de 76.000 malades mécontents.

"Je prends ce médicament depuis 40 ans, et je suis très fatiguée, j’ai des diarrhées, j’ai des pertes de mémoires, vraiment des trous de mémoire que je n’avais pas avant, une perte de cheveux énorme. Je suis allée aux urgences et ils n’ont rien trouvé de spécial", confiait Yvette, une utilisatrice du Lévothyrox interrogée par RTL ce mercredi 23 août.

À lire aussi
Une femme souffrant de la maladie d'Alzheimer à Angervilliers, en mars 2011 (photo d'illustration). santé
La maladie d'Alzheimer pourrait bientôt être dépistée avant les premiers symptômes

L’ampleur de cette polémique autour du troisième médicament le plus vendu en France a poussé l’ANSM à réagir. L’agence sanitaire a décidé de mettre en place un numéro vert - 0.800.97.16.53 - "pour répondre aux inquiétudes des patients" face à la nouvelle formule du Lévothyrox. Ce numéro vert, accessible du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures, était saturé dès son lancement.

1. Pourquoi le laboratoire Merk a-t-il changé la formule ?

La modification de la formule Lévothyrox avait été demandée au laboratoire allemand Merk Serono afin de garantir une teneur en substance active plus constante d’une boîte à l’autre. Ce changement de formule ne concerne pas le principe actif (la lévothyroxine, une hormone de substitution) mais porte sur des substances, appelées "excipients", qui lui sont associées pour permettre au corps de bien absorber le médicament

Le lactose présent dans l’ancienne formule du Lévothyrox a été remplacé par le mannitol, une substance couramment utilisée. On la retrouve dans 400 autres médicaments, et même dans les chewing-gum sans sucre. "Des études ont été réalisées et ont démontré la bio-équivalence entre les deux formules", assure le docteur Isabelle Yoldjian, chef de pôle en endocrinologie à l'ANSM, interrogée par Le Parisien.

2. Pourquoi cette formule est-elle rejetée par les patients ?

Depuis l’introduction de la nouvelle formule du "Levo", au 1er avril 2017, de très nombreux patients ont ressenti l’apparition d’effets secondaires indésirables : vertiges, maux de tête, épuisement général, pertes de mémoire, troubles digestifs, dépression… Les patients étant traités se sont également plaints du manque de communication qui avait entouré le changement de formule de leur médicament.

"On n'est pas des scientifiques mais je trouve déplorable l'écoute du monde médical. Quand on souffre de la thyroïde, on passe pour des dépressifs au point que beaucoup de gens, avant d'être soignés pour des problèmes thyroïdiens, sont placés sous antidépresseurs", déplore Chantal L’Hoir, la fondatrice de l’Association française des malades de la thyroïde sur Franceinfo. "Ce n'est pas un médicament de confort, mais de survie qui concerne ou moins une personne sur dix en France", assure-t-elle.

3. Quelles réponses apportées par les autorités ?

Pour résoudre ce manque d’informations, l'ANSM a donc mis en place un numéro vert pour tenter de répondre aux angoisses des patients traités. L'ANSM recommande surtout aux patients ne pas arrêter le traitement, et d’aller voir leur médecin, afin de faire éventuellement des analyses. Si nécessaire, le traitement pourra alors être ajusté au cas par cas. L’ANSM et Merk assurent également qu’ils étudient actuellement les retours des utilisateurs du Lévothyrox pour adapter les prescriptions et mieux conseiller médecins et patients.

Les professionnels de santé ne semblent pas remettre en cause le produit du laboratoire Merck. "Les maladies de la thyroïde rendent plus sensible aux changements et exacerbent l'anxiété", assure le professeur Jean-Christophe Lifante dans les colonnes du Parisien. Ce spécialiste de la thyroïde à l'hôpital Lyon-Sud (Rhône) se veut optimiste : "Il peut y avoir des effets sur certains patients mais il faut calmer la polémique, car la majorité d'entre eux ne seront que temporaires".

Même son de cloche du côté de Sylvie Chabac, la directrice des affaires médicales chez Merck France : "En 2010, nous avons déjà fait l'expérience d'un pic de perturbations des patients lorsque nos formats de plaquette sont passés de 28 à 30 comprimés, sans changement de formule. Tout changement est anxiogène". Un retour à l’ancienne formule du Levo est catégoriquement écarté par l’ANSM comme par Merck.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Société Médicaments
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789808912
Lévothyrox : 3 questions pour comprendre la polémique autour de ce médicament
Lévothyrox : 3 questions pour comprendre la polémique autour de ce médicament
ÉCLAIRAGE - La nouvelle formule de ce traitement pour la thyroïde est remise en cause par une grande partie des trois millions de malades qui l’utilisent.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/levothyrox-trois-questions-pour-comprendre-la-polemique-autour-de-ce-medicament-7789808912
2017-08-24 06:32:00
http://media.rtl.fr/cache/v__crFYgns12B21TyCOdhg/330v220-2/online/image/2017/0823/7789808970_la-nouvelle-formule-du-levothyrox-est-remise-en-cause-par-une-grande-partie-des-3-millions-de-malades-qui-l-utilise.jpg