1 min de lecture Agriculture

Le broyage de poussins et la castration de porcs à vif seront interdits en 2021

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé que ces deux pratiques très controversées utilisées dans l'élevage seront interdites d'ici fin 2021. "Cette marche est irréversible", a-t-il commenté.

Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, le 28 août 2019
Didier Guillaume, ministre de l'Agriculture, le 28 août 2019 Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
signature paul turban
Paul Turban et AFP

27.000 porcelets sont castrés à vif chaque jour en France. Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé ce mardi 28 janvier que la castration à vif des porcelets et le broyage des poussins mâles, deux pratiques très controversées utilisées dans l'élevage, sera interdit d'ici fin 2021.

"Nous voulons avancer, a commenté Didier Guillaume sur BFMTV. Cette marche est irréversible. Le gouvernement s'y est engagé." Le ministre de l'Agriculture présente un plan sur le bien-être animal. Il a également annoncé avoir, avec notamment l'Allemagne et l'Espagne, décidé la mise en place "à partir de l'année prochaine" d'un étiquetage "sur le bien-être animal." 

Les petits porcs sont systématiquement castrés pour limiter un goût indésirable de la viande de porc qui provient de substances chimiques produites par les mâles sexuellement matures. Les poussins mâles sont broyés à la sortie de l’œuf car ils ne sont pas intéressants pour les élevages de poules pondeuses.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Agriculture Animaux Société
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants