2 min de lecture langue française

Je n'en veux point, je n'y vois goutte

"Moi non plus" ou "moi aussi" ? Muriel Gilbert revient sur une erreur fréquente dans les phrases négatives... et nous révèle sur l’origine surprenante de la formule "ne pas".

GILBERT_245x300 Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Je n'en veux point, je n'y vois goutte Crédit Image : Pixnio/pics_pd | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert édité par Leia Hoarau

J'ai reçu récemment deux messages d'auditrices agacées par une dérive langagière que je n'avais pas remarquée. C'est l'erreur qui consiste à utiliser l'adverbe aussi au lieu de non plus. "C'est devenu extrêmement fréquent et par conséquent, extrêmement agaçant !", dit Virginie. Et elle m'adresse un exemple, relevé sur Internet : "Lui aussi ne s'avance pas sur les éventuelles causes du phénomène", au lieu de "lui non plus", bien entendu...

Marie-Laure est également très énervée d'entendre "par exemple, ces jours-ci en publicité à la radio 'ce n'est pas mal aussi'." Et bien sûr, elle a raison, il conviendrait de dire "ce n'est pas mal non plus".

Le Larousse l'explique très clairement : dans le sens de "pareillement, également, de même", aussi s'emploie dans des phrases affirmatives : "si vous partez, je partirai aussi" ; non plus s'emploie dans des phrases négatives : "vous ne partez pas, moi non plus".

L'origine de la négation

À lire aussi
Sidonie Bonnec et Thomas Hugues La Curiosité Est Un Vilain Défaut
La Curiosité du 9 juillet 2019

Et puisque nous parlons de négations, savez-vous d'où vient l'étrange expression "Je n'y vois goutte" ? Vous savez forcément, amis des mots, qu'elle signifie "Je n'y vois rien", mais sa provenance est délicieuse...

Le latin nous a laissé deux négations, non et ne, qui se prononçait "né" au départ, mais qui a fini par se prononcer "ne", et même parfois "n". On disait alors "je ne mange" ou "je n'entre", au lieu de "je ne mange pas" et "je n'entre pas", comme nous le disons aujourd'hui. Et c'était la source de funestes malentendus parfois, la différence entre "entrez" et "n'entrez", "avance" ou "n'avance" n'étant pas des plus flagrantes.


C'est pour résoudre ce problème que l'on a ajouté "pas" quand la négation se rapportait à un verbe de déplacement, "n'avance pas" signifiant "n'avance pas d'un pas" ; pour boire ou pleuvoir, on a ajouté "goutte" : "il ne pleut goutte", "je ne bois goutte" (sous entendu "pas même une goutte"). Avec tout ce qui concernait la nourriture, on ajoutait "mie", qui voulait dire "miette" : "je ne mange mie" (équivalant à "je ne mange pas une miette"). Et l'on disait aussi "n'y voir point" ("même pas un point"), une formule que l'on trouve encore dans les grands romans du XIXe siècle, par exemple.


Avec le temps, tout cela s'est un peu mélangé, et, à cause de la ressemblance sonore entre "voir" et "boire", "Je ne vois goutte" s'est installé dans l'usage, sur le modèle de "Je ne bois goutte". 

"Très vite, ces compléments devinrent de simples adverbes interchangeables et longtemps, en ancien français, mie fut la négation la plus employée", nous explique l'excellente rubrique "Dire, ne pas dire" du site de l'Académie française, où j'ai découvert cette histoire délicieuse. On disait donc "je ne peux mie" au lieu de "je ne peux pas" aujourd'hui. Et vous savez maintenant que le "pas" de "Je ne peux pas" ou "Je ne veux pas" est, à l'origine, un vrai pas, de ceux que l'on fait avec ses pieds. Joli, non ?

La rédaction vous recommande
Lire la suite
langue française Société Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797379875
Je n'en veux point, je n'y vois goutte
Je n'en veux point, je n'y vois goutte
"Moi non plus" ou "moi aussi" ? Muriel Gilbert revient sur une erreur fréquente dans les phrases négatives... et nous révèle sur l’origine surprenante de la formule "ne pas".
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/je-n-en-veux-point-je-n-y-vois-goutte-7797379875
2019-04-07 10:20:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/7rxa5a3dlwCdfJhYu0mn9Q/330v220-2/online/image/2019/0318/7797236639_un-dictionnaire.jpg