2 min de lecture Société

Grenelle des violences conjugales : pourquoi l'Espagne est-elle un modèle ?

ÉCLAIRAGE - Depuis 2010, l'Espagne a divisé le nombre de féminicides par deux grâce à un arsenal législatif efficace. Le pays est souvent cité en exemple par les associations féministes.

Calvi-245x300 RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Grenelle des violences conjugales : pourquoi l'Espagne est-elle un modèle ? Crédit Image : Pau Barrena / AFP | Crédit Média : Diane Cambon/RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et La Rédaction RTL

À l'occasion du Grenelle des violences conjugales, les regards se tournent vers l'Espagne. Le pays, considéré comme un modèle dans la lutte contre les féminicides et les violences faites aux femmes, est souvent cité en exemple par les associations féministes. "Au-delà des politiques, la mobilisation de l'opinion publique autour de ces questions s'est faite plus tôt qu'en France" où elle commence à peine, explique Alyssa Ahrabare, porte-parole d'Osez le féminisme, à RTL.fr.

Dès 2004, l'Espagne s'est parée d'un budget massif. "Depuis cette année-là, ce sont 200 millions d'euros qui sont injectés chaque année pour lutter contre les violences faites aux femmes", insiste Alyssa Arhabare. Très loin du million promis par Marlène Schiappa. En France, le collectif Nous Toutes demande que le montant atteigne au moins 500 millions, comme le préconise le Haut Conseil à l'Égalité. 

En Espagne, les moyens ont été doublés de plusieurs mesures dont l'efficacité est manifeste : de 71 féminicides en 2003, l'Espagne est passé à 47 en 2018.

Sensibilisation et formation

L'Espagne s'est par exemple dotée d'un système judiciaire inédit avec des tribunaux spécialisés dans la violence conjugale. Les juges disposent par exemple de maximum 72 heures pour instruire un dossier. Tout est prévu également pour que les femmes victimes de violences conjugales puissent facilement déposer plainte. Elles disposent d'une assistance psychologique et d'une assistance juridique gratuite et peuvent solliciter des aides pour déménager. 

À lire aussi
Des "gilets jaunes" à Lyon le 22 juin 2019 société
"Gilets jaunes" : "Pas un échec, mais une réussite", dit une retraitée au Blanc

L'Espagne a également mis en place des campagnes de sensibilisation et de formation des personnels de police à la question des violences conjugales. Parmi les 101 féminicides recensés en France en 2019, la plupart auraient pu être évités s'il n'y avait pas eu de dysfonctionnement au moment des alertes, comme celui de Salomé à Cagnes-sur-Mer, ou dans la prise en compte des dépôts de plaintes, comme pour Julie en Haute-Corse qui en avait déposé six. "Il faut également sensibiliser les magistrats et les médecins", ajoute Alyssa Ahrabare.

Protéger les victimes

Autre mesure phare : le recours au bracelet électronique. Il s'agit d'un dispositif de géolocalisation qui permet d'alerter la police et la femme si le conjoint violent s'approche de sa victime. En Espagne, près de 1.200 hommes portent actuellement ce bracelet électronique. 

En France, Nicole Belloubet a d'ores-et-déjà annoncé une généralisation du port de ce dispositif. Pour tenir le conjoint ou l'ex-conjoint violent éloigné, la ministre de la Justice souhaite également une meilleure application des ordonnances de protection destinées à tenir un homme violent éloigné de son ex-compagne. "Il faudrait que ces mesures d'éloignement puissent cohabiter avec une garantie d'hébergement pour les femmes victimes de violences", estime Alyssa Aharabare. Pour cela, il faudrait assez de places dans les centres dédiés à leur accueil, qui en manquent aujourd'hui cruellement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Violences conjugales Espagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants