1 min de lecture Violences conjugales

Féminicide à Cagnes-sur-Mer : l'IGPN se penche sur l'intervention policière

Une femme a été retrouvé morte, le 31 août dernier, à Cagnes-sur-Mer, après avoir été rouée de coups par son compagnon. L'IGPN a été saisie pour déterminer les "conditions d'intervention des effectifs de police" alors que des riverains avaient déjà alerté la police.

Des femmes protestent au Trocadéro contre le "100e féminicide de l'année", le dimanche 1er septembre.
Des femmes protestent au Trocadéro contre le "100e féminicide de l'année", le dimanche 1er septembre. Crédit : Zakaria ABDELKAFI / AFP
Camille Descroix
Camille Descroix
et AFP

La police des polices a été saisie, lundi 2 septembre, pour déterminer les "conditions d'intervention des effectifs de police" à Cagnes-sur-Mer, dans les Alpes-Maritimes, où a été retrouvé samedi le corps d'une jeune femme rouée de coups après une dispute avec son compagnon, a-t-on appris auprès de la Police nationale. Depuis le 1er janvier 2019, 101 femmes ont été victimes de violences conjugales en France, selon le comptage réalisé par des associations.

"À la suite de l'homicide survenu le 31 août à Cagnes-sur-Mer, le directeur général de la police nationale (DGPN) saisit l'IGPN aux fins d'établir avec précision les conditions d'intervention des effectifs de police", a déclaré un porte-parole de la police à l'AFP. Selon le parquet, des riverains témoins de l'agression avaient alerté la police mais la patrouille dépêchée sur place "n'avait trouvé aucun élément relatif" à l'agression. 

Cette annonce intervient alors qu'une centaine de militantes du collectif #NousToutes se sont rassemblées, dimanche soir, place du Trocadéro à Paris pour dénoncer "le 100e féminicide de l'année". Ce mardi, s'ouvre le premier "Grenelle" destiné à lutter contre les violences conjugalesSelon son instigatrice, Marlène Schiappa, ce doit être "une réussite pour les femmes".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Violences conjugales Violence IGPN
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants