2 min de lecture Orthographe

Et si entre le ou la Covid, on choisissait le et la Covid !

Le genre de "Covid", masculin ou féminin, fait couler autant de salive que d’encre depuis un an. Muriel Gilbert met tout le monde d’accord... et un point final à la polémique.

livre Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Et si entre le ou la Covid, on choisissait le et la Covid ! Crédit Image : HANDOUT / US FOOD AND DRUG ADMINISTRATION / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert édité par Marie Gingault

Aujourd’hui, nous parlons sexe, amis des mots. En effet, si les Français ont cette surprenante réputation internationale d’être de chauds lapins, ce sont en tout cas de grands obsédés du sexe...des mots, de leur "genre", quoi. Et s’il y en a un, depuis un an, dont le genre fait parler autant que le mythique sexe des anges, c’est bien cette maladie qui répond au joli acronyme de Covid-19. 

Je reçois sans cesse des messages d’auditeurs qui se plaignent quand on dit "le Covid", d’autres quand on dit "la Covid", et la récente Semaine de la langue française a été l’occasion d’un sondage Ifop qui m’a bien amusée pour le magazine Ernest sur le sujet "Le ou la Covid : ce que disent les Français".


J’adore les résultats ! Écoutez ça : environ 80 % des Français disent LE Covid, tandis que 40 % disent LA Covid. Comme vous êtes fort en maths, amis des mots, vous aurez aisément calculé que ça fait deux fois plus pour le masculin. Vous remarquerez aussi que 80 % de Français + 40 % de Français, ça fait 120 % de Français. Pourquoi ? Très simplement parce que 20 % de nos concitoyens jonglent entre les deux genres.

Une quantité de mots qui peuvent être utilisés aux deux genres

Le plus amusant, c’est que la majorité des sondés disent LE Covid tout en estimant que seule LA Covid serait correct, l’Académie française ayant opté pour le féminin, même si elle l’a fait si tardivement que ce genre n’est pas entré dans l’usage, et que les Français n’ont pas plus envie de dire "la Covid" qu’ils n’ont envie de dire "le voiture".

À lire aussi
langue française
Propageons l’imparfait du subjonctif

En somme, ils savent que les Immortels ont édicté une règle et ils décident de ne pas l’appliquer. Et vous savez quoi ? C’est leur droit. Les Immortels sont des gens fort respectables, mais ils ne font pas la police des mots. J’avais déjà expliqué il y a quelques mois que l’on pouvait utiliser les deux genres, et c’est ce que le Petit Robert a entériné.

En effet, pourquoi faudrait-il décider ? Il existe en français une quantité de mots qui sont utilisés aux deux genres, et cela ne dérange personne. On peut dire un ou une parka, un ou une interview, un ou une après-midi, un ou une enzyme, un ou une HLM, un ou une après-guerre, un ou une acmé, un ou une alvéole, un ou une holding, un ou une barbouze, un ou une ecstasy, un ou une goulash, un ou une margarita, le ou la réglisse, un ou une Thermos. 

Le ou la VAR ?

Tenez, le dernier de la liste, juste avant le Covid, c’était cet acronyme qui désigne l’arbitrage vidéo. La moitié des journalistes sportifs disent "le VAR" parce que ça signifie video assistant referee, soit arbitre assistant vidéo. L’autre moitié disent "la VAR" parce qu’ils considèrent que c’est une assistance vidéo à l’arbitrage.


Et que disent les dictionnaires sur le ou la VAR ? Rien ! Ils s’en fichent. Que ce soit celui de l’Académie, le Robert ou le Larousse, personne n’en parle. Donc le ou la VAR, le ou la Covid, le ou la réglisse : faites-vous plaisir, amis des mots. Vous avez le choix du genre, et ils sont aussi bons l’un que l’autre.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orthographe langue française Dictionnaire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants