2 min de lecture Orthographe

Faut-il dire "le Covid-19" ou "la Covid-19" ?

Doit-on dire "le Covid-19" ou "la Covid-19" ? La question agite les amis des mots. Le point avec Muriel Gilbert.

livre Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Faut-il dire "le Covid-19" ou "la Covid-19" ? Crédit Image : HECTOR RETAMAL / AFP | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

La réalité nouvelle qui bouleverse nos vies depuis l’arrivée de la pandémie due au coronavirus véhicule naturellement quantité de mots nouveaux, et nos auditeurs se posent des régiments de questions sur l’usage de ces mots. La semaine dernière, nous nous demandions si déconfinement pouvait bien être utilisé alors qu’il n’était dans aucun dictionnaire ; cette semaine, on s’interroge sur l’acronyme Covid.

La question est la suivante : doit-on dire "le Covid" ou "la Covid". Benoît, par exemple, m’écrit : "J’ai lu et entendu les deux. J’ai remarqué qu’au début on parlait du Covid, puis tout à coup j’ai entendu parler de la Covid."

J’ai reçu également un message du docteur Jean Roussat, qui explique parfaitement la chose : "Comme il s’agit d’un acronyme, c’est le sens du mot principal qui compte", argumente-t-il. Et en effet : on dit la SNCF parce que le sigle désigne la Société nationale des chemins de fer, le PS parce que le sigle désigne le Parti socialiste.

Le féminin plus juste

Ici, l’acronyme vient de l’anglais, c’est bien pour ça qu’il y a eu toutes ces hésitations. Covid-19 signifie en effet "coronavirus disease", ce qui se traduit par "maladie à coronavirus" ou "maladie causée par le coronavirus" (le 19, c’est pour l’année de son apparition, 2019). Or, en principe, quand on adopte un mot étranger, il prend le genre du mot correspondant en français. On dit la CIA parce que le sigle signifie "Central Intelligence Agency", le mot principal est agency, et agence en français est féminin. Puisque maladie est féminin, en toute rigueur, on devrait dire et écrire la Covid-19.

À lire aussi
Une femme tient un dictionnaire (illustration) orthographe
Devant les lettres M,B et P faut-il toujours mettre un M ?

Alors pourquoi depuis le début parle-t-on "du Covid-19" ? Sans doute par confusion avec "le coronavirus", qui est masculin. L’idée, quand cette appellation a été donnée, en février, c’était surtout que l’on arrête de cesse de "grippe chinoise" ou de "grippe de Wuhan", ce qui, diplomatiquement parlant, était problématique – sans compter qu’il ne s’agissait pas d’une grippe, tout le monde l’a bien compris maintenant.

Le gouvernement parle depuis le début du Covid au masculin, l’Institut Pasteur également, et quand le mot est arrivé, il semblait plus urgent d’interroger sur le sujet des médecins que des linguistes, évidemment ! Même l’OMS a commencé par parler du Covid au masculin. Elle a désormais adopté la Covid, mais un peu tard, car le masculin est entré dans l’usage – en France, en tout cas, car au Québec, c’est bien le féminin qui semble avoir été adopté.

Alors, quel genre va l’emporter ? Il sera sans doute difficile de revenir en arrière, car, comme toujours, l’usage fait loi. Il y a eu une grosse polémique entre les scientifiques au XXe siècle sur le genre du mot enzyme, par exemple. Aujourd’hui, les dictionnaires permettent de dire "un" ou "une enzyme". Mon pari, c’est que Covid va bénéficier du même traitement, et que chacun aura le choix. Affaire à suivre !

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Orthographe Coronavirus Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants