3 min de lecture Société

Enseignant assassiné : des milliers de personnes rassemblées à Paris

Place de la République, à Paris, des milliers de personnes se sont rassemblées ce 18 octobre pour rendre hommage à l'enseignant décapité. Nombreux sont ceux qui ont chanté la Marseillaise, une minute de silence a également été observée.

Vincent Parizot RTL Soir Week-End Vincent Parizot iTunes RSS
>
Enseignant assassiné : des milliers de personnes rassemblées à Paris Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Aude Solente et Julien Fautrat

Deux jours après l'assassinat du professeur d'histoire-géographie, dans les Yvelines, des milliers de personnes sont rassemblées ce dimanche 18 octobre, à Paris place de la République pour lui rendre hommage. 

De nombreuses personnalités politiques de premier plan étaient présentes, place de la République. Parmi celles-ci, le Premier ministre Jean Castex se tenait aux côté de la maire de Paris Anne Hidalgo et la présidente de la région Ile-de-France Valérie Pécresse. Le chef de fil LFI Jean-Luc Mélenchon, Manuels Valls, Olivier Faure (PS) ou encore Marlène Schiappa avaient aussi fait le déplacement. 

Dans la capitale, une minute de silence a été observée lors du rassemblement en hommage à l'enseignant décapité vendredi 16 octobre pour avoir montré des caricatures de Mahomet lors d'un cours sur la liberté d'expression donné à sa classe de quatrième. 

Place de la République, où plus d'un million de personnes s'étaient rassemblées après les attentats de janvier 2015, l'émotion est vive. De nombreuses personnes présentes sur place ont chanté la Marseillaise en signe de résistance et de défense de la liberté d'expression. 

À lire aussi
Olivier Véran, le 29 septembre 2020 Coronavirus France
Coronavirus : la mise au point de Véran sur le prolongement de l'état d'urgence

Certains soulevaient des Unes de Charlie Hebdo représentant le prophète Mahomet. La chanson de Hugues Auffray "Adieu Monsieur le professeur" à également était entonnée par un homme à la guitare, puis chantée par de nombreuses personnes réunies autour de lui. 

"Vous ne nous diviserez pas"

Autour de la statue de la place de la République, certains brandissaient des drapeaux tricolores, d'autres des pancartes sur lesquelles on peut lire "il fait sombre au pays des lumières", "je suis musulman, je suis contre la violence, je suis pour la liberté d'expression", "je suis enfant de prof", "je suis prof" ou encore "non au totalitarisme de la pensée". D'autres scandaient, "Je suis Samuel", "Liberté d'expression, liberté d'enseigner" et de longs applaudissements ont régulièrement été entendus.

Durant le rassemblement, Jean-Luc Mélenchon, comme le rapporte BFMTV, a de nouveau appelé à l'unité nationale : "On oublie tout, toutes les autres batailles et on se concentre sur la nécessité d'être ensemble. Parce que c'est marquer le poing contre l'ennemi, ils font ça dans l'intention de terroriser et de diviser. C'est un échec".

De son côté le Premier ministre a tweeté une vidéo du rassemblement avec un message : "Vous ne nous faites pas peur. Nous n’avons pas peur. Vous ne nous diviserez pas. Nous sommes la France !"

Le ministre de l'Education était également présent place de la République. Sur BFMTV, il a déclaré : "La République a été attaquée parce qu'un professeur a été assassiné. Donc quelles que soient nos différences politiques, syndicales ou autres il faut manifester de l'unité et montrer que nous n'avons pas peur face aux ennemis de la République."

Le député européen EELV, Yannick Jadot a, quant à lui souligné : "On doit combattre l'islamisme radical. Là on a laissé des enseignants seuls, seuls face à des élèves, des familles, des associations qui ne respectaient pas les valeurs de la République. On doit absolument protéger tous nos enseignants. Un enseignant qui se sent menacé doit immédiatement déclencher une réponse pour le protéger."

Des milliers de personnes rassemblées en région

Outre Paris, des milliers de personnes se sont également rassemblées en région. Ils étaient quelques centaines à Lille, et plusieurs milliers à Lyon, Marseille, ou encore Nantes. 

Selon LyonMag, et d'après les derniers chiffres, 12.000 personnes étaient présentes place Bellecour. L'ancien ministre de l'Intérieur et ancien maire de Lyon, Gérard Collomb, avait également fait le déplacement. 

Dans les Bouches-du-Rhône plusieurs rassemblements avaient lieu à Marseille, Aix, Martigues ou Arles. A Marseille, quelques centaines de personnes s'étaient rassemblées sur le Vieux Port, selon France 3

A Nantes, Le Figaro rapporte qu'une foule était également venue rendre hommage au professeur décapité. Le nombre de participants exact est pour l'heure inconnu. D'autres rassemblements ont eu lieu aux quatre coins de la France. A Toulouse, ou encore Bordeaux, les participants étaient tout aussi nombreux. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Faits divers Islamisme
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants