19 min de lecture Attentat à Nice

Attentat à Nice : au moins 84 morts dont 10 enfants et adolescents, annonce le procureur

MINUTE PAR MINUTE - Un homme à bord d'un camion de 18 tonnes a foncé dans la foule sur la Promenade des Anglais lors du feu d'artifice du 14 juillet, faisant au moins 84 morts.

François Molins, procureur de Paris
François Molins, procureur de Paris Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Eleanor Douet
Eléanor Douet
et Claire Gaveau

L'horreur absolue dans la capitale azuréenne. La ville de Nice a été le théâtre d'un attentat extrêmement meurtrier le soir de la fête nationale. Vers 22h40, près de 30.000 personnes étaient rassemblées sur la très populaire Promenade des Anglais pour les traditionnelles festivités du 14 juillet. Le feu d'artifice vient de s'achever quand un camion blanc fonce dans la foule. Il renverse sur une distance de 2 kilomètres les personnes se trouvant sur son chemin.

Une attaque ciblée qui, selon un dernier bilan provisoire annoncé par Bernard Cazeneuve, a fait au moins 84 victimes, plus de 100 blessés, dont une cinquantaine sont en état "d'urgence absolue". Le chauffeur du camion a été neutralisé et abattu par les policiers présents sur place alors que la préfecture des Alpes-Maritimes a immédiatement parlé d'un "attentat". Des propos repris par François Hollande qui a déclaré dans une allocution télévisée que "le caractère terroriste ne pouvait être nié". Surtout que le lieu apparaît très symbolique alors que la ville de Nice, cinquième population française, est mondialement connue. Elle est une destination touristique importante.

Selon une source proche de l'enquête, une "grenade inopérante" et "des armes longues factices", ont été retrouvées dans le camion, un 18 tonnes. Toutefois, il est pour le moment impossible de dire si le terroriste a tiré avec un pistolet avant d'être abattu, comme des témoins et des sources locales l'affirment. 

>> Ce que l'on sait de l'attentat perpétré à Nice>> Revivez les heures qui ont suivi l'attentat à Nice>> Suivez l'édition spéciale sur RTL

Suivez l'évolution de la situation minute par minute

À lire aussi
Deux ans après l'attentat sur la Prom', un feu d'artifice a de nouveau été tiré à Nice 14 juillet
14 juillet : premier feu d'artifice à Nice depuis l'attentat meurtrier de 2016

17h55 - Ce live est maintenant terminé, vous pouvez suivre l'évolution de la situation sur notre nouvelle page ici.

17h15 - François Molins annonce que divers objets ont été retrouvés dans la cabine du conducteur de poids-lourd : une arme de poing avec laquelle il a tiré à trois reprises sur des policiers, trois armes factices, une grenade percée, un portable dont les données sont en cours d'exploitation et divers documents.

17h07 - Le procureur de la République confirme que le tueur était "totalement inconnu des services de renseignements", et qu'il n'a jamais fait l'objet du moindre signalement pour radicalisation. Il a confirmé qu'il était de nationalité tunisienne, et que la garde à vue de son ex-femme est toujours en cours depuis 11 heures ce matin.

17h04 - Le procureur de la République, François Molins, explique dans une déclaration que l'enquête n'en est qu'à ses balbutiements. Il confirme le bilan d'au moins 84 morts, et précise que 10 enfants et adolescents sont morts. 52 personnes sont en état d'urgence absolue, dont 25 toujours en réanimation.

17h00 - Le Garde des Sceaux confirme que l'auteur des faits avait été condamné en mars à 6 mois de prison avec sursis après une altercation.

16h25 - "C'est un peu une confirmation de l'horreur". Huit mois après les attentats de Paris et Saint-Denis, certaines victimes du 13 novembre "ont perdu des proches" sur la Promenade des Anglais dans l'attaque de jeudi, confie Caroline Langlade, la vice-présidente de l'association Life for Paris, qui était prise en otage au Bataclan.

16h20 - La mairie de Paris annonce que la Tour Eiffel sera illuminée en bleu-blanc-rouge durant le deuil national à partir de ce vendredi soir.

16h10 - Alors que l'ex-femme du tueur est en garde à vue, selon les premiers éléments de l'enquête, il aurait agi seul. Cependant, le profil du "loup solitaire", c'est-à-dire une personne qui agi seule et planifie en solitaire son action est de plus en plus mise à mal.

16h05 - La Russie et les États-Unis main dans la main à Paris face à l'horreur. Les chefs de la diplomatie russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry, se sont rendus ensemble vendredi à l'ambassade de France de Moscou pour y déposer des fleurs et écrire un message de condoléances en mémoire des victimes de l'attentat de Nice.

15h59 - Voici le discours en intégralité de François Hollande après les attentats de Nice >

15h55 - Comment raconter ce drame aux enfants qui ont assisté à ces scènes d'horreur ? Psychiatre à l'hôpital Saint-Antoine, le docteur Florian Ferreri a livré quelques conseils au micro de RTL. 

15h35 - Alors que le bilan est d'au moins 84 morts, des victimes de différentes nationalités ont été recensées : au moins 3 Allemands, 2 Américains, une Suissesse, une Russe, une Arménienne, un Ukrainien. Le terroriste a tué sans distinction d'âge, de nationalité ou de religion.

15h17 - Le Président confirme que c'est une attaque terroriste : "Une de plus, nous sommes devant un combat qui va être long, l'ennemi va continuer à frapper tous les peuples et les pays qui ont la liberté comme valeur essentielle."

15h15 - François Hollande salue le travail des forces de l'ordre, des sapeurs-pompiers et des services d'urgence et tous les personnels des hôpitaux.

15h12 -  Le président de la République précise qu'une cinquantaine de personnes sont encore en urgence absolue "entre la vie et la mort", et confirme que le bilan est d'au moins 84 morts.

"Toutes les dispositions avaient été prises pour que le feu d'artifice soit protégé." Ce qui contraste avec les déclarations de nombreuses personnalités de droite, dont Alain Juppé, qui avait annoncé sur RTL ce vendredi matin que l'attaque aurait été évitée si les bonnes dispositions avaient été prises.

15h10 - Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a été formellement identifié comme l'auteur de cet attentat. Un homme discret. "Ce n'était pas un homme bien. C'était quelqu'un de violent", confie un témoin à RTL.

15h00 - Le président de la République, François Hollande, devrait s'exprimer dans les prochaines minutes. Un peu plus tôt dans l'après-midi, il s'était rendu à l'hôpital Pasteur de Nice au chevet de victimes de cet attentat.

14h56 - Le PS organisera un "rassemblement de solidarité" lundi midi au siège du parti, suivi d'un bureau national extraordinaire auquel le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve est convié, a indiqué le parti vendredi dans un communiqué.

14h45 - La mairie de Nice précise que 30.000 personnes assistaient au feu d'artifice sur la promenade des Anglais au moment où l'attaque a eu lieu. Un chiffre de 100.000 avait été évoqué plus tôt dans la journée. La promenade des Anglais qui longe le bord de mer reste fermée "jusqu'à nouvel ordre" selon la mairie.

14h30 - À Trinec, en République Tchèque, la France a débuté son quart de finale de Coupe Davis de tennis, où une minute de silence a été observée avant la première rencontre. Le capitaine des Bleus, Yannick Noah, était aux larmes au moment d'évoquer l'attentat. "C'est dur, on est tous tellement touchés... Ça n'a pas de sens. Il faut qu'on soit forts", a-t-il expliqué.

14h00 - Le terroriste de la Promenade des Anglais a été formellement identifié. Il s'agit de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, un Franco-Tunisien de 31 ans, originaire de M'Saken en Tunisie, près de Sousse. Il était placé sous contrôle judiciaire depuis le 27 janvier pour violence après un accident de circulation. Un contrôle judiciaire levé fin mars après sa condamnation.

13h58 - Le système d'alerte attentat SAIP, lancé par le ministère de l'Intérieur en juin, a connu des ratés. L'alerte attentat concernant la Promenade des Anglais et demandant de ne pas s'exposer n'a été reçu par ses utilisateurs que 3 heures après le drame. Selon Olivier Tesquet, journaliste de Télérama, le prestataire Deveryware est convoqué cet après-midi Place Beauvau.

13h50 - François Hollande vient d'arriver à l'hôpital Pasteur pour rencontrer le personnel hospitalier qui a pris en charge les nombreux blessés après l'attentat sur la Promenade des Anglais. 

13h48 - Selon une source autorisée au consulat du Maroc à Marseille, contactée par le HuffPost Maroc, au moins deux victimes marocaines sont à déplorer, une femme et un enfant. 

13h37 - Débordé par les bonnes volontés, le centre de don de sang de Nice a doublé vendredi matin ses effectifs et son matériel de prélèvement face à l'élan de solidarité après l'attentat. Malgré le renforcement des moyens, "on n'arrive pas à absorber le flux de donneurs qui se présentent", "on s'est laissé déborder par le flux", explique aux donneurs Virginie Lavedrine, cadre médico-technique dans ce centre.

13h32 - Un motard a tenté d'arrêter le camion qui s'est précipité sur la foule jeudi soir à Nice en cherchant à ouvrir la portière du véhicule qui roulait à faible allure sur la Promenade des Anglais avant de chuter, selon le récit d'un journaliste allemand, Richard Gutjahr. 

13h17 - Sur les réseaux sociaux, les internautes expriment leur épuisement face aux trop nombreux attentats qui frappent le monde ces derniers mois. 

13h15 - Le chef de l'État a décrété trois jours de deuil national du 16 au 18 juillet. En quoi consiste cette mesure très rarement appliquée ?

13h06 - François Hollande, Manuel Valls et Bernard Cazeneuve assistent à un briefing au centre opérationnel départemental des Alpes-Maritimes, installé à la préfecture. Ils rejoindront ensuite le Centre hospitalier universitaire Pasteur.

13h01 - Parmi les 84 victimes, on dénombre deux Américains, une Suissesse, une Russe, une Arménienne et un Urkranien, selon les autorités de ces pays. 

12h49 - Une dizaine de voisins interrogés lors de la perquisition du Raid au domicile du chauffeur du camion décrivent le locataire de l'appartement comme étant "solitaire" et "silencieux". L'homme montait toujours dans son logement avec son vélo et garait aussi à proximité une petite camionnette de travail. Il n'avait pas l'apparence d'une personne religieuse et était souvent en shorts, parfois muni de chaussures de sécurité, selon Sébastien, un habitant du petit immeuble de quatre étages.

12h36 - Romain Nadal, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, indique que près de 7.500 appels de familles ont d’ores et déjà été traités par la cellule interministérielle d'aide aux victimes, ouverte juste après l'attentat.

12H32 - Les drapeaux sont mis en berne à l'Élysée, alors que le chef de l'État a décrété trois jours de deuil national. 

12h30 - François Hollande vient, à son tour, d'arriver à Nice. Il est attendu à la préfecture et au Centre hospitalier universitaire Pasteur, pour rencontrer les services de secours mobilisés dans la nuit de jeudi à vendredi.

12h21 - Nicolas Sarkozy a décidé de réunir un Bureau politique extraordinaire, lundi 18 juillet à midi au siège des Républicains. "Il est indispensable de prolonger l'état d'urgence et de l'utiliser pleinement pour assurer la sécurité et la protection des Français", avait dit plus tôt l'ancien chef de l'État.

12h18 - Manuel Valls vient d'arriver à Nice où il a rejoint le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve. Il a été accueilli par Éric Ciotti, Christian Estrosi et le préfet des Alpes-Maritimes.

12h10 - Selon la chaîne américaine CNN, avec 84 morts, l'attaque de Nice est l'attentat perpétré par un seul individu le plus meurtrier en Occident. Jusqu'à hier, ce triste record revenait à la fusillade de Anders Breivik, qui avait causé la mort de 77 personnes, le 22 juillet 2011 en Norvège. 

12h04 - Le département d'État a fait savoir que deux Américains ont été tués dans l'attentat de Nice.

12h00 - Partout à travers le monde, les hommages se multiplient pour les victimes de Nice. De nombreux monuments ont pris les couleurs du drapeau national, à l'image du Sénat de Mexico.

11h55 - Le procureur de la République de Paris, François Molins, tiendra une conférence de presse au palais de justice de Nice à 17h, a annoncé le parquet de Paris, qui a été saisi de l'enquête sur cet attentat. 

11h41 - Au moins une cinquantaine d'enfants ont été hospitalisés selon une source policière.

11h37 - Le terroriste était chauffeur-livreur selon Nice-Matin qui a diffusé ce qui serait son identité.  

11h14 - Une perquisition a eu lieu ce matin au domicile du chauffeur du camion, à Nice Est. L'opération s'est déroulée vers 9h30 en présence de membres du Raid lourdement armés. Vers 11h, la police technique et scientifique était toujours présente dans l'appartement de l'homme de 31 ans.

10h59 - Le dispositif de sécurité a été renforcé sur la 13e étape du Tour de France, vendredi, entre Bourg-Saint-Andéol et la Caverne du Pont-d'Arc après l'attentat de Nice. Quelque 600 membres des forces de l'ordre sont mobilisés sur cette étape contre-la-montre.

10h39 - La prolongation de l'état d'urgence sera discuté en conseil des ministres mardi et au Parlement mercredi et jeudi, a indiqué le Premier ministre à l'issue du Conseil restreint de sécurité et de défense.

10h31 - Manuel Valls a annoncé trois jours de deuil national, les 16, 17 et 18 juillet. 

>
Manuel Valls : "La France va devoir vivre avec le terrorisme" Crédit Image : Capture d'écran | Crédit Média : L'Elysée | Date :

10h26 - Selon Nice-Matin, une perquisition a lieu au domicile du terroriste, dans le quartier des Abattoirs, à l'est de Nice.  

10h14 - Le conducteur du camion est bien le propriétaire des papiers d'identité au nom d'un Franco-Tunisien de 31 ans domicilié à Nice, retrouvés dans le véhicule par les enquêteurs. "Plusieurs opérations sont actuellement en cours vendredi matin, notamment à Nice", ont indiqué des sources policières.

10h03 - Selon le quotidien Nice-Matin, 54 enfants ont été admis à l'hôpital Lenval depuis jeudi soir. 

10h00 -  La 13e étape du Tour de France a été maintenue mais son caractère festif est suspendu après l'attentat de Nice, a annoncé son directeur Christian Prudhomme. La caravane publicitaire sera silencieuse sur le parcours du contre-la-montre entre Bourg-Saint-Andéol et la Caverne du Pont-d'Arc et une minute de silence a été observée au départ. 

09h57 - Le chauffeur du camion a été formellement identifié selon des sources policières, citées par l'AFP. 

09h52 - L'ESF ne lance pas d'appel aux dons de sang, mais invite à une mobilisation dans la durée.

09h48 - Quelques heures après l'attentat qui a fait au moins 84 victimes, les journaux français et étrangers consacrent leurs unes à la tragédie niçoise.

L'horreur s'affiche une nouvelle fois en Une des journaux français et internationaux
L'horreur s'affiche une nouvelle fois en Une des journaux français et internationaux Crédit : DR

09h39 - "Si tous les moyens avaient été pris, le drame de Nice n'aurait pas eu lieu", a dénoncé le maire de Bordeaux Alain Juppé au micro RTL.

09h32 - David Thomson rappelle que la ville de Nice est fortement touchée par le phénomène jihadiste et que plus d'une centaine de Niçois sont partis vers la Syrie. 

09h28 - Anne Hidalgo a annoncé que les drapeaux de Paris sont en berne, en solidarité avec Nice. 

09h16 - Les hôpitaux niçois ont lancé un appel aux dons du sang pour venir en aide aux personnes blessées et notamment celles en "état d’urgence absolue".  

09h13 - Le conseil restreint de sécurité et de défense, convoqué par François Hollande, a débuté à l'Élysée. 

09h07 - Pour Henri Guaino, député Les Républicains des Yvelines, invité sur RTL, "Si nous sommes en guerre, les militaires de Sentinelle doivent pouvoir utiliser leurs armes pour arrêter un camion". Un reproche qui avait déjà été pointé du doigt lors de l'attentat au Bataclan

>
Henri Guaino, député Les Républicains des Yvelines : "Si nous sommes en guerre, alors les militaires de Sentinelle doivent pouvoir utiliser leurs armes pour arrêter un camion" Crédit Image : Charline Buda / RTL.fr | Crédit Média : RTL | Date :

09h04 - Les députés écologistes ne devraient pas voter la prolongation de l'état d'urgence demandée par François Hollande après l'attentat de Nice, selon le secrétaire national d'Europe Écologie-Les Verts (EELV), David Cormand.

08h53 - Quelques heures après l'attentat à Nice, la préfecture a annoncé la fermeture de plusieurs voies de circulationLe point sur les conditions de circulation dans la ville

08h51 - Tim Cook, le directeur général d'Apple a tweeté son soutien, en français, au pays endeuillé. 

08h43 - Au micro RTL, Christian Estrosi estime que l'homme qui a tué au moins 84 personnes jeudi 14 juillet était le maillon d'une "chaîne de complicité". "Un attentat, ça ne se prépare pas tout seul, ça se prépare avec des complices".

08h41 - Comme lors du 13 novembre, les avis de recherche se multiplient sur les réseaux sociaux avec le hashtag #RechercheNice

08h33 - Donald Trump a annoncé repousser au 16 juillet la présentation de son colistier, après l'attentat de Nice. 

08h30 - "Le camion a été loué il y a quelques jours en région Provence-Alpes-Côte d'Azur", a déclaré une source policière à l'AFP. Le poids lourd blanc "a changé de trajet au moins une fois" durant sa course de deux kilomètres, a affirmé cette source. "Il a clairement cherché à faire un maximum de victimes", a-t-elle estimé.

08h23 - Les dirigeants du monde entier apportent leur soutien à la ville de Nice et à la France. "L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme", a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel.

08h20 - Neuf heures après le drame, l'attentat de Nice n'a toujours pas été revendiqué selon le journaliste David Thomson, spécialiste des réseaux jihadistes. 

08h18 - Claude Moniquet, spécialiste du terrorisme a expliqué sur RTL qu'"une attaque isolée et commise par des des individus radicalisés est très difficile à déjouer".

>
Claude Moniquet, spécialiste du terrorisme : "Une attaque isolée et commise par des des individus radicalisés est très difficile à déjouer" Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :

08h16 - Selon Le Figaro, le numéro 2 de la police aux frontières de Nice fait partie des victimes. 

08h10 - Le terroriste aurait loué le camion dans une agence spécialisée à Saint-Laurent-du-Var, à côté de l'aéroport de Nice.

08h06 - Selon les premiers éléments recueillis par la police judiciaire, le terroriste était un franco-tunisien âgé de 31 ans, sous contrôle judiciaire depuis le 27 janvier pour "violence", après une bagarre. L'homme habitait dans un quartier de l'est niçois. Des perquisitions sont en cours à son domicile. 

08h03 - La municipalité de Marseille a annoncé sur Twitter l'annulation du feu d'artifice prévu vendredi soir dans la ville. 

07h51 - La promenade des Anglais est interdite à la circulation "pour une durée indéterminée" ainsi que la baignade l'accès à certaines plages"Les manifestations prévues à Nice dans les prochains jours sont annulées", ajoute la préfecture, citant notamment le concert de Rihanna prévu vendredi soir au stade de la ville et le Nice Jazz Festival.

07h46 - Éric Ciotti, député et président du département des Alpes-Maritimes a indiqué que "des personnes ont fui par la mer" pour échapper au camion. 

>
Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes : "Des personnes ont fui par la mer" pour éviter le camion Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :

07h37 - Christian Estrosi indique sur RTL qu'une dizaine d'enfants feraient partie des 84 victimes. L'ancien maire de Nice a également 

>
Christian Estrosi, président LR du conseil régional de PACA : "Le dispositif autour de la Promenade des Anglais était insuffisant" Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :

07h33 - Un nouveau bilan revu à la hausse fait état de 84 victimes, tandis que 18 personnes sont toujours en état d'"urgence absolue" vendredi matin. On dénombre également "une cinquantaine de blessés légers" et 120 autres personnes "impliquées", choquées ou prises en charge par les secours, a précisé le porte-parole du ministère Pierre-Henry Brandet.

07h29 - Une cellule psychologique a été ouverte au Centre universitaire méditerranéen, au sud de Nice.

07h25 - La gendarmerie nationale appelle les internautes à la prudence sur les réseaux sociaux. 

07h19 - François Hollande a indiqué qu'il se rendra à Nice ce 15 juillet après le conseil de défense qui se déroulera à 9 heures à l'Elysée, avec le Premier ministre Manuel Valls.

07h14 - Éric Ciotti, président du Département des Alpes-Maritimes a annoncé qu'un nouveau bilan faisait état de 84 morts. 

>
Éric Ciotti, député LR des Alpes-Maritimes : "Des personnes ont fui par la mer" pour éviter le camion Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP | Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :

07h14 - Un bébé âgé de 8 mois, perdu après l'attentat a été retrouvé grâce à Facebook. 

07h10 - Deux numéros ont été mis en place pour les proches des victimes, le 01 43 17 56 46 (Quai d'Orsay) et le 04 93 72 22 22. 

07h04 - Au micro RTL, Olivier Falorni député (divers gauche), secrétaire de la commission parlementaire sur les attentats de Paris a estimé que "Nous devons mener une guerre avec des mesures d'exception qui devront se prolonger durant des mois".

>
Olivier Falorni, député (divers gauche), secrétaire de la commission parlementaire sur les attentats de Paris : "Nous devons mener une guerre avec des mesures d'exception qui devront se prolonger durant des mois" Crédit Image : AFP | Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :

07h03 - Le parquet antiterroriste de Paris s'est saisi d'une enquête pour "assassinats et tentatives d'assassinats en bande organisée en lien avec une entreprise terroriste" et "association de malfaiteurs terroriste criminelle".

06h54 - La police nationale des Alpes-Maritime donnent des conseils aux personnes travaillant ou devant se rendre près des lieux de l'attentat à Nice.

06h50 - Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a indiqué que 70 membres de la police scientifique ont été dépêchés sur les lieux du drame pour procéder le plus rapidement possible à l'identification des victimes.

06h42 - Google a annoncé que les appels vers la France était gratuits via Hangouts, Google Voice and Project Fi. Des applications téléchargeables sur Android et iOS.

06h37 - Selon Jean-Alphonse Richard, chef du service police-justice à RTL, les coups de feu qui auraient été tirés par le terroriste ne sont pas encore confirmés. Seuls des témoins et des sources municipales évoquent ces tirs.
06h34 -
Laurent Laubry, responsable du syndicat Alliance Alpes-Maritimes a expliqué sur RTL, que "la chevauchée folle et irréaliste du poids lourd a commencé en dehors du périmètre de sécurité. 

>
Laurent Laubry, responsable du syndicat de police Alliance Alpes-Maritimes : "La chevauchée folle et irréaliste du poids lourd a commencé en dehors du périmètre sécurisé" Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : Jérôme Chapuis | Durée : | Date :

06h28 - Les autorités lancent un appel au don du sang. À Nice, les dons auront lieu au 45 rue Auguste Gal à partir de 9h30. L'Établissement français du sang publie une carte des centres ouverts pour donner. 

06h26 - "C'est le chant du cygne de l'État islamique, extrêmement brutal et douloureux". Le criminologue Alain Bauer, invité de RTL, n'est pas apparu surpris par ce mode opératoire après cet attentat à Nice. "Il était annoncé depuis plusieurs mois. La France a déjà connu un attentat du même ordre à Dijon", explique-t-il.

06h22 -
L'ONU a condamné une attaque "barbare et lâche".

06h18 - Un couple de témoins présent sur place lors de l'attaque évoque, au micro de RTL, une action qui n'est pas "humaine". 

>
Attentat à Nice : "C'est un truc de fou, ce n'est pas humain", raconte un couple de témoins Crédit Image : Christian Alminana/AP/SIPA | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

06h15 - Le Conseil français du culte musulman (CFCM) et la Grande mosquée de Paris ont condamné l'attentat de Nice. "La France vient d'être touchée une nouvelle fois par un attentat d'une gravité extrême", déplore dans un communiqué le CFCM, en condamnant cette attaque "odieuse et abjecte qui vise notre pays le jour même de la Fête nationale qui célèbre les valeurs de liberté, d'égalité et de fraternité"

06h10 - Des armes étaient bel et bien présentes dans le camion qui a causé la mort de 80 personnes. Une source proche de l'enquête parle notamment d'une "grenade inopérante" et des "armes longues factices".

06h06 - L'identité du chauffeur demeure toujours inconnu même si des sources policières ont révélé avoir découvert des papiers d'identité dans le camion. Ces derniers appartiennent à homme franco-tunisien alors que l'identification du tueur est toujours en cours.
06h04 -
Le chauffeur du camion a tiré avec un pistolet avant d'être abattu par les policiers, selon des proches de l'enquête"Au moment où il a été abattu par les policiers, il avait fait feu plusieurs fois", a souligné vendredi le premier adjoint LR de la ville de Nice et président de la région Paca, Christian Estrosi.
05h30 - Deux numéros d'urgence ont été mis en place pour répondre aux questions de nombreuses familles alors que le "plan blanc" a également été mis en place. 

05h15 - François Hollande a pris la parole dans une allocution télévisée après la terrible attaque perpétrée sur la Promenade des Anglais à Nice. Le président de la République, qui a affirmé que "le caractère terroriste ne pouvait être nié", a annoncé une série de mesure : la prolongation de l'état d'urgence, le maintient de l'opération Sentinelle et l'appel à la réserve opérationnelle.

05h00
- Le dernier bilan annoncé par Bernard Cazeneuve fait état de 80 morts et 18 personnes en état "d'urgence absolue".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Attentat Nice
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7784106011
Attentat à Nice : au moins 84 morts dont 10 enfants et adolescents, annonce le procureur
Attentat à Nice : au moins 84 morts dont 10 enfants et adolescents, annonce le procureur
MINUTE PAR MINUTE - Un homme à bord d'un camion de 18 tonnes a foncé dans la foule sur la Promenade des Anglais lors du feu d'artifice du 14 juillet, faisant au moins 84 morts.
https://www.rtl.fr/actu/debats-societe/en-direct-attentat-a-nice-promenade-des-anglais-francois-hollande-prolonge-l-etat-d-urgence-de-trois-mois-au-moins-80-morts-7784106011
2016-07-15 06:05:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/sJ-7ihkQgBNnRbnIqgI1eA/330v220-2/online/image/2016/0319/7782449614_francois-molins-procureur-de-paris.jpg