1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. ÉDITO - Stellantis : pourquoi le salaire de Carlos Tavares fait-il polémique ?
2 min de lecture

ÉDITO - Stellantis : pourquoi le salaire de Carlos Tavares fait-il polémique ?

Le salaire de Carlos Tavares, patron de Stellantis, l’ex Peugeot-Citroën, continue de susciter la polémique.

Carlos Tavares, le 31 mars 2022
Carlos Tavares, le 31 mars 2022
Crédit : Mauro Ujetto / NurPhoto / NurPhoto via AFP
Salaires, rémunérations... Mbappé, Tavares, Omar Sy...Pourquoi tant de différences?
00:03:37
Salaires, rémunérations... Mbappé, Tavares, Omar Sy...Pourquoi tant de différences?
00:03:37
François Lenglet - édité par William Vuillez

Il y a une fatalité pour les Carlos. Il y a quatre ans, c’est le salaire de Carlos Ghosn, alors patron de Renault-Nissan, qui avait déclenché la tempête. Aujourd’hui c’est celui de Carlos Tavares, patron de Stellantis, un ensemble qui regroupe non seulement Peugeot et Citroën, mais aussi Fiat et Chrysler. 19 millions d’euros pour l’année 2021 selon une évaluation de l’entreprise, contestée par un actionnaire minoritaire qui assure que si les objectifs très ambitieux sont atteints, ce sera bien davantage.
 
Commençons par dire que c’est un patron de premier ordre. Il a brillamment réussi la fusion avec Fiat, qui est une opération très difficile, sans doute la plus délicate dans la vie des entreprises. Et il avait auparavant brillamment redressé Peugeot et Citroën, après, il faut le dire, des restructurations dures effectuées par son prédécesseur Philippe Varin, la fermeture de l’usine de Poissy notamment. Varin avait courageusement assaini, Tavares a excellemment développé, au point que le constructeur figure aujourd’hui parmi les plus solides au monde. Pour autant, c’est vrai, ce salaire choque. Parce que le pouvoir d’achat des Français est attaqué, oui, mais surtout parce qu’un patron appartient à une communauté, l’entreprise, il a une responsabilité vis-à-vis des salariés.
 
Avec de tels montants, il donne le sentiment de s’exonérer de la modération qu’il impose aux autres. C’est toute la différence entre le salaire d’un patron et celui d’un footballeur. Kylian Mbappé, l’attaquant du PSG, gagne plus que Tavares, et ses revenus n’ont jamais fait crier personne. Parce que, exactement comme un chanteur, c’est un talent individuel, qui ne doit sa réussite qu’à lui, le travail des autres ne compte guère dans son succès. 

De plus, le talent d’un chanteur ou d’un sportif est compréhensible et vérifiable par tout le monde. Alors que la réussite d’une entreprise est plus complexe à analyser, et plus encore le rôle que le patron y joue. Et que le succès dans le business est bien souvent une œuvre collective.

Un devoir d'exemplarité

C’est paradoxal, parce que finalement un patron a beaucoup plus de responsabilités qu’un footballeur. De Tavares dépendent les revenus de centaines de milliers de salariés, et la sécurité de millions d’automobilistes. Ça n’est pas le cas du sportif, qui a tout au plus la responsabilité de la bonne ou mauvaise humeur passagère de ses supporters. Et pourtant, on sera beaucoup moins tolérant avec les millions du patron. 

Et c’est encore pire pour un dirigeant politique. Le président ou la présidente de la République que nous nous apprêtons à élire, aura une responsabilité considérable, économique, militaire, etc. Il ou elle va gagner 15.203 euros par mois, c'est-à-dire un salaire de cadre dirigeant dans une grande entreprise, pas davantage. C’est 100 fois moins que Carlos Tavares l’année dernière. Bien sûr, cette relative modestie s’explique par le fait qu’il s’agit d’argent public, provenant des contribuables.

À lire aussi

Mais encore parce que le président a aussi, et même davantage qu’un patron, un devoir d’exemplarité, qu’il ne peut s’abstraire de la nation qu’il préside avec des revenus phénoménaux. C’est le paradoxe moderne : plus un individu a de pouvoir et de responsabilité vis à vis des autres, moins nous sommes tolérants sur sa rémunération.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/