2 min de lecture Confinement

Dîners clandestins : "C’est la confiance en les institutions qui est abîmée", réagit Polony

ÉDITO - La possibilité de voir des personnalités politiques enfreindre les règles du confinement pour profiter de dîners mondains pose de nombreux problèmes.

micro generique L'oeil de... Natacha Polony & Valérie Trierweiler & Philippe Caverivière iTunes RSS
>
L'œil de... Natacha Polony du 5 avril 2021 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
Natacha Polony édité par Ryad Ouslimani

On est en plein psychodrame après la diffusion d’un reportage en caméra cachée sur M6, dans lequel un organisateur de soirées clandestines de luxe expliquait avoir dîné ces derniers jours avec des ministres. Le procureur de Paris a ouvert une enquête. Et cette histoire pose de nombreux problèmes. Premier point : le spectacle de gens qui enfreignent les règles et peuvent le faire parce qu’ils sont en haut de l’échelle sociale nous est insupportable, et c’est normal. 

Non, ce n’est pas un ressentiment malsain. Dans une période où des gens basculent dans la misère, le minimum, pour ceux qui sont favorisés, est de montrer qu’ils se soumettent aux règles communes. Ce n’est pas la richesse qui est en cause. C’est l’égalité de droits.

Et quand on entend Marlène Schiappa expliquer que si des ministres ou des députés ont participé à ce genre de soirées, ils doivent être sanctionnés ni plus ni moins que n’importe quel citoyen, on est un peu gêné. Non, ils ne sont pas des citoyens comme les autres. Et ils exigent des citoyens des sacrifices dont le minimum est qu’ils y consentent également.

La confiance en les institutions encore abîmée

Mais justement, toute la question est de savoir si des ministres ont participé à ces dîners. C’est le deuxième problème. M6 diffuse cette séquence dans laquelle un personnage, sous couvert d’anonymat, lance cette affirmation. Le personnage en question est immédiatement identifié, il s’agit du collectionneur Pierre-Jean Chalançon, qui dément avoir dîné avec des ministres et plaide l’humour. Sauf que le mal est fait. Nombre de gens resteront persuadés que des ministres ont participé à ce genre de dîner. Et de fait, les exemples se multiplient de magistrats, de hauts fonctionnaires, de journalistes, pris en flagrant délit.

À lire aussi
vacances
Week-end prolongé, vacances : quels sont les jours fériés et ponts de mai ?

Mais par ailleurs, l’histoire pose aussi un problème purement journalistique. M6 a choisi de diffuser cette séquence qui porte une accusation grave. De deux choses l’une. Soit ils ont vérifié si réellement des ministres ont fréquenté des soirées de ce genre, et diffusent la séquence en connaissance de cause. Auquel cas, il est légitime de dénoncer un comportement qui porte atteinte au pacte social

Soit, ils ont considéré que le propos était vraisemblable, étant donné les différents scandales de restaurants clandestins qui ont été révélés ces derniers temps, mais ils laissent un personnage anonyme porter des accusations sous prétexte que ça pourrait être vrai. Et là, c’est un problème de déontologie journalistique.

Quoi qu’il en soit, les conséquences seront dramatiques puisque, une fois de plus, c’est la confiance en les institutions qui est abîmée. Les citoyens se permettent de transgresser s’ils ont l’impression que ceux qui les dirigent auraient fait pareil. Comme on dit, le poisson pourrit par la tête.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Confinement Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants