2 min de lecture Consommation

Étiquetage du lait : "On massacre la planète, mais la liberté de commerce est préservée", dit Polony

ÉDITO - Le Conseil d’État a annulé un décret imposant l’étiquetage de l’origine du lait après que Lactalis a saisi la justice.

micro generique L'oeil de... Natacha Polony & Valérie Trierweiler & Philippe Caverivière iTunes RSS
>
L'oeil de Natacha Polony du 15 mars 2020 Crédit Image : AFP / Archives, Philippe Huguen | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Natacha Polony édité par Maxime Magnier

Vous avez pu l’entendre sur cette antenne, jeudi dernier, le Conseil d’État a donné raison à Lactalis, numéro 1 mondial des produits laitiers dans un dossier qui nous concerne tous. La plus haute juridiction administrative française vient d’annuler l’obligation d’indiquer l’origine du lait ou de la viande sur un produit ou un plat transformé. Le motif ? Ce serait contraire aux règles européennes.

Pour faire simple, quand vous achetez un produit frais, un rôti par exemple, vous avez l’âge de la vache et le nom de l’éleveur. Pour le poisson, vous savez où et par qui il a été péché. Ça s’appelle la traçabilité, sans laquelle le consommateur ne peut pas avoir confiance.

Mais les règles ne sont pas les mêmes pour les produits industriels, ceux, justement, qui peuvent jouer sur l’origine et la qualité. Donc, si votre yaourt est fait avec du lait venu de Pologne ou de Nouvelle-Zélande, c’est terminé depuis le 11 mars, vous n’avez pas à le savoir. Même chose si la viande de votre hachis parmentier surgelé vient de Roumanie ou d'ailleurs

Lactalis a porté plainte pour abus de pouvoir

Pour commencer, pourquoi cette obligation ? Vous vous souvenez du scandale de la viande de cheval roumain dans des lasagnes surgelées ? On avait découvert l’opacité du marché de la viande, et les fraudes que cela pouvait provoquer.

À lire aussi
alimentation
Pourquoi vous ne verrez plus systématiquement l’origine de votre lait

Du coup, le ministre de l’Agriculture de l’époque, Stéphane Le Foll, avait plaidé pour un étiquetage précis, histoire d’informer le consommateur de ce qu’il a dans son assiette. Il s’est battu et il a obtenu à titre d’expérimentation, de la part de la Commission européenne, de mettre en place l’étiquetage obligatoire : une conquête majeure.

L’obligation a été reconduite jusqu’en mars 2020, et quand le gouvernement français a dit "l’Union européenne nous lâche, mais nous allons continuer seuls", Lactalis a porté plainte pour abus de pouvoir.

"On est à la limite de la xénophobie"

Laisser le consommateur choisir en conscience, c’est donc considéré comme insupportable. La Cour de Justice de l’Union européenne a tranché, et le Conseil d’État s’est aligné : on peut obliger un industriel à informer sur la provenance d’un produit si deux raisons sont réunies : les consommateurs y attachent de l’importance, et il existe un lien avéré entre certaines propriétés d’une denrée alimentaire et son origine. C’est le cas des Appellations d’origine contrôlée.

Mais là, il s’agit surtout de permettre au consommateur d’être aussi un citoyen, de considérer qu’il veut préserver une filière, de se dire qu’il valorise les pays dont il sait qu’ils exercent un certain contrôle de qualité plutôt que d’aller uniquement au moins cher…

Et donc, l’Union européenne considère que c’est contraire à la liberté du commerce. Allez savoir, si les citoyens français préféraient le lait produit en France, pour faire vivre leurs agriculteurs, vous imaginez l'horreur. On est à la limite de la xénophobie… Alors, le mieux, c’est de continuer à consommer les yeux grands fermés, à manger des lasagnes à la viande de cheval et des yaourts au lait venu du bout du monde. On laisse crever nos agriculteurs, on massacre la planète, mais la liberté de commerce est préservée.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Consommation Lait
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants