2 min de lecture Île-de-France

Déconfinement : quel bilan pour cette première matinée dans les transports franciliens ?

INVITÉ RTL - Philippe Martin, directeur général adjoint de la RATP, revient sur cette première journée de déconfinement dans les transports en commun francilien.

RTL Midi -  Christelle Rebière L'invité de RTL Midi Christelle Rebière
>
Déconfinement : bilan de la matinée dans les transports en commun parisiens Crédit Image : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Midi -  Christelle Rebière
Christelle Rebière édité par Marie Gingault

Le fameux lundi 11 mai est arrivé, et peu importe la reprise, du travail, des transports, de l'école, cette journée était aussi attendue que redoutée. Au niveau des transports franciliens, une question qui inquiétait beaucoup en raison de la proximité habituelle entre les voyageurs, la globalité du trafic s'est bien déroulée, mais quelques couacs ont été recensés, notamment sur la ligne 13


"Ce qui était difficile à la première heure, c'était de respecter les distanciations sociales, parce qu'on a eu un incident qui a retardé de 20 minutes, suite aux pluies de cette nuit, ce qui fait qu'il y a eu une accumulation d'un certain nombre de voyageurs", explique Philippe Martin, directeur général adjoint de la RATP, qui souligne néanmoins qu'"à partir de 7 heures, tout était rentré dans l'ordre"

Des petits incidents qui ont été notés, analysés, afin d'améliorer la prise en charge des voyageurs et ainsi leur permettre un trajet en toute sécurité qui respecte la distanciation. "Bien sûr on va en tirer des conséquences pour demain, on va mettre plus de renfort et faire certainement plus de filtrage. Il faut que les voyageurs ne se précipitent pas tous dans le même train, on va les encadrer afin qu'ils prennent au fur et à mesure les trains dans l'ordre", indique le directeur général adjoint de la RATP, qui souligne que la RATP "a la capacité d'emmener tout le monde, mais pas forcément avec les premiers trains".

De nouvelles mesures à prévoir

Parmi les mesures envisagées, la RATP prévoit donc plus de monde pour encadrer les voyageurs, car en effet, comme l'indique Philippe Martin "la grande inconnue de ce matin était la connaissance des flux". Sur la ligne 13, ce sont 85% des trains qui fonctionnent, "on fait l'offre maximal que l'on peut compte tenu des moyens que l'on dispose", indique-t-il.

À lire aussi
En raison de l'épidémie de Covid-19, les vols vers et en provenance de Mayotte sont suspendus. coronavirus
Annonces d'Edouard Philippe : l’Île-de-France, la Guyane et Mayotte passent à "l'orange"

Le directeur adjoint souligne le manque d'agents, certains sont malades, d'autres ont des problèmes de garde d'enfants. Ce qui signifie que "pour l'instant on ne pourra pas monter à 100%", tant que les soucis de garde, d'écoles et manque de personnel ne seront pas réglés, admet Philippe Martin.

Aujourd'hui l'amplitude horaire est de 6h-22h, parmi les mesures envisagées, pour les RER, il s'agirait de "préprogrammer la mise en place des rames dans certaines stations, notamment les plus chargées", indique Philippe Martin, en citant entre autres les stations Châtelet, Gare du Nord ou Saint-Lazare. Ceci voudrait dire que les trains qui arrivent dès 6 heures, pourraient si cela est possible, "s'engager dans le tunnel plus tôt".

Il faut que les voyageurs soient patients

Philippe Martin, directeur général adjoint de la RATP
Partager la citation

Concernant le retour du travail pour cette première journée déconfinée, Philippe Martin annonce la mobilisation de 3.400 agents, "on a la préfecture de police qui nous aide avec leur présence dans plus de 100 sites" ajoute le directeur adjoint qui espère que dans l'après-midi le pic sera mieux réparti. Il compte également sur l'attestation employeur "pour faire plus de listage". 

Si Philippe Martin espère ne plus revoir de scène de cohue sur le réseaux franciliens et assure que la RATP met tout en oeuvre pour y parvenir, il demande aux usagers de s'armer de patience. "On va traiter les points noirs afin de pouvoir mieux canaliser. Il faut que les voyageurs soient patients".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Île-de-France Transports Paris
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants