1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Déconfinement : jusqu’à quand devrons-nous avoir une attestation ?
1 min de lecture

Déconfinement : jusqu’à quand devrons-nous avoir une attestation ?

ÉCLAIRAGE - Emmanuel Macron a annoncé mardi 24 novembre de nouvelles mesures pour un déconfinement progressif. Pour sortir sans risquer une amende, il faudra encore se munir de l'attestation jusqu'au 15 décembre.

Une attestation de sortie du premier confinement (Image d'illustration).
Une attestation de sortie du premier confinement (Image d'illustration).
Crédit : RTL
Florine Boukhelifa

Il faudra encore penser à faire son attestation avant chaque sortie. Emmanuel Macron s'est adressé aux Français mardi 24 novembre. Durant son allocution, le président a évoqué les conditions pour pouvoir se déplacer sur le territoire. Il faudra continuer de remplir une dérogation jusqu'au 15 décembre, date de la levée du confinement. 

Le président a ainsi expliqué qu'une "nouvelle étape" s’ouvrira "à partir du samedi 28 novembre", date à laquelle les commerces pourront rouvrir. "Le confinement adapté et le système de l’attestation resteront en vigueur, car c’est ce qui nous a permis d’obtenir" de meilleurs résultats, a-t-il expliqué. "Il faudra donc continuer à rester chez soi, à télétravailler lorsque c’est possible, à renoncer aux rassemblements privés, et à tous les déplacements non nécessaires". 

En revanche, les déplacements pour motif de promenade ou pour activité physique "seront permis dans un rayon 20km pour 3 heures". Les activités extrascolaires en plein air "seront à nouveau autorisées", quant aux cultes, "les offices seront à nouveau permis dans la stricte limite de 30 personnes". 

Jusqu'à 3.750 euros d'amende

Initialement prévue le 1er décembre, Olivier Véran avait déjà annoncé que la disparition de l'attestation dérogatoire de sortie ne pourrait pas intervenir à cette date. Le ministre de la Santé avait alors invoqué la nécessité de maintenir les efforts pour diminuer la circulation du coronavirusLes effets positifs du confinement se dessinent petit à petit, mais la situation sanitaire reste très fragile.

À lire aussi

En cas de contrôle, ne pas avoir d'attestation de déplacement entraîne une amende de 135 euros. Une récidive dans les quinze jours vaut quant à elle une amende de 200 euros. Les contrevenants réguliers, à partir de trois infractions, risquent jusqu'à 3.750 euros d'amende et jusqu'à six mois d'emprisonnement.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/