2 min de lecture Santé

Coronavirus en Islande : non, deux Français ne sont pas à l'origine d'une centaine de contaminations

Une "information" selon laquelle deux Français avaient propagé le coronavirus en Islande a fait le tour des réseaux sociaux et des médias, à tort.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Coronavirus Islande : non, deux Français ne sont pas à l'origine d'une contamination Crédit Image : JOHN MOORE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin

Allons débusquer une fake news, une fausse nouvelle. Ce lundi 28 septembre, deux touristes français ont-ils provoqué une flambée des contaminations au Covid-19 en Islande ? "La honte", "même plus besoin de match de foot pour être champion du monde", "mesdames, messieurs, l’élégance française". 

Aussitôt la nouvelle répandue que deux touristes français auraient contaminé à eux seuls une centaine de personnes lors de leurs vacances en Islande, les réseaux sociaux se sont emballés.

Jeudi soir et vendredi dernier, ils sont nombreux les médias hexagonaux à relayer cette information. Deux touristes français en vacances à Rekjiavik cet été, testés positifs à leur arrivée, n’auraient pas respecté la période de confinement et vécu leur vie tranquille. La Covid meilleur produit d’export proposé par la France ?

Pourtant la source paraissait fiable

L’AFP s’est penchée sur la question et les autorités islandaises ont vite démenti la chose. "Rien n'indique que des voyageurs français en Islande aient enfreint les exigences d'isolement qui s'appliquent à ceux qui ont été diagnostiqués positifs à la Covid-19", a indiqué le ministère des Affaires étrangères islandais. Même message relayé par la police sur les chaines publiques du pays. Ouf ! Mais l’honneur de la patrie est-il sauvé ? pas totalement.

À lire aussi
Boris Johnson, le 29 octobre 2019 confinement
Coronavirus : l'Angleterre se reconfine à partir de jeudi

Tout simplement parce qu’elle vient d’une source fiable, à savoir Þórólfur Guðnason. Dit comme ça, on ne voit pas en quoi c'est une source sûre, mais on change d’avis quand on sait qu’il s’agit de l’épidémiologiste en chef islandais, un peu le Jérôme Salomon local. Le 21 septembre dernier dans le journal Svir il déclare que le pays doit faire face à une nouvelle vague de contamination. 

Trois souches en seraient à l’origine. Les virus des villes d’Akranes et d’Akureyri ainsi qu’un virus français. Le scientifique évoque le cas de deux touristes diagnostiqués positifs qui n’auraient pas respecté la période de quarantaine et aurait diffusé la Covid dans deux endroits de la capitale islandaise, deux pubs où aurait été infectées un grand nombre de personne au mois d’août..

Un "virus français" ?

La nouvelle prend vite de l’ampleur, l’expression virus français fait le tour du web mais les autorités affirment rapidement qu’on ne peut pas mettre à l’index ces deux touristes car selon la police il n’y a pas eu de violation de règles d’isolement. De plus, explique le PDG de DeCODE Genetics, qui prête main forte aux autorités sanitaires islandaises dans les tests massifs orchestrés sur l’île depuis mi-mars, "d’autres personnes dans l’avion pris par ces touristes ont été infectées et étaient suffisamment tôt dans l’infection pour qu’elles n’aient pas été détectées à la frontière". 

Donc, rejeter la faute sur ces deux touristes français est injuste et sans fondement. Mais il y a quand même des conséquences, surtout au niveau de l’image. Quand un haut responsable sanitaire islandais parle de virus français, il pointe le fait qu’il y aurait une particularité du virus, plus violente, qui viendrait de chez nous. 

Or, aujourd’hui si on demande aux Français davantage de tests quand ils se rendent par exemple en Italie, c’est que le nombre de contaminés augmentent, pas que le virus est encore plus dangereux en France qu’ailleurs. Et pour une fois, l’orgueil français aime la modestie.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants