3 min de lecture Connecté

5G : non, 20.000 satellites ne seront pas lancés pour assurer le réseau

Un message Facebook et une vidéo YouTube expliquent que pour assurer une bonne connexion 5G, il faudra lancer 20.000 satellites.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
5G : non, 20.000 satellites ne seront pas lancés pour assurer le réseau Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Ryad Ouslimani

C’est l’heure du rendez-vous quotidien pour aller traquer la fake news, la fausse information. Ce mercredi 30 septembre on répond à cette "info" : va-t-on lancer 20.000 satellites dans l’espace pour assurer une bonne connexion 5G ? En France, mardi, ont débuté les enchères pour l’attribution des fréquences et voilà une intox qui nous ramène à la bonne phrase de grand-mère : "Ah bah avec tout ce qu’il nous envoie dans l’espace, faut pas s’étonner que tout se détraque".

Tout est parti d’un message Facebook posté en juin sur le réseau social. Une infographie représentant un iceberg symbolisant la 5G. En surface, est signalée l’augmentation des tarifs d’abonnement ou la multiplication des antennes, mais sur la face immergée, c’est encore bien pire. On nous parle de collecte de données personnelles, de pollution et du besoin de lancer 20.000 satellites pour assurer la bonne connexion. 

Un message signé par l’association écologiste Zéro déchet Strasbourg et une autre, plus radicale, Extinction Rébellion. 

Pas de 5G par satellite en France

20.000 satellites, ça fait beaucoup quand même surtout que, comme l’explique l’Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse, en France il n’est pas prévu de passer par l’espace pour acheminer la 5G. Peut-être dans le futur. Les opérateurs disposent en effet déjà de très nombreux sites terrestres qu’ils prévoient de mettre à profit pour la prochaine norme de téléphonie mobile. 

À lire aussi
Rassemblement devant le collège de Conflans terrorisme
Assassinat de Samuel Paty : pourquoi il est facile d'accuser les réseaux sociaux

En outre, les installations actuelles en 2G, 3G et 4G auront à terme la possibilité d’être reconverties en 5G, lors du recyclage des fréquences. Donc demain si vous avez un problème avec votre réseau 5G , n’appelez pas Thomas Pesquet. Alors d'où vient de chiffre de 20.000 satellites ?

C’est le plus étonnant dans cette affaire, pourquoi 20.000 et pas 19 ou 21 ? S'il est vrai que de nombreuses start-up ont demandés des autorisations de mise en orbite de satellite, ce chiffre 20.000 se rapproche du nombre de satellites annoncés par Elon Musk. 

L’entrepreneur sud-africain fondateur de Tesla et de SpaceX a annoncé la mise en orbite de 42.000 satellites. Son but, créer une constellation de satellites afin de connecter des régions du monde mal desservies par internet ou ravagées par des catastrophes naturelles. Depuis mai 2019, date du début du déploiement, près de 700 satellites ou mini satellites ont déjà été lancés. 

Une vidéo YouTube à a source erronée

Elon Musk a d’ores et déjà reçu l’autorisation d’en déployer 12.000 des autorités américaines, et a déposé une demande de fréquence pour 30.000 satellites supplémentaires. Ensuite rien n’est sûr pour les 42.000 tout dépendra du potentiel commercial. Et la 5 g depuis l’espace dans tout ça ? Il faudra attendre… attendre et... attendre.

Ces lancements de satellites alimentent les craintes des complotistes. Il faut donc faire attention actuellement à une infox qui tourne notamment sur YouTube, où des prétendus scientifiques affirment qu’une centaine d’astronome ont signé une pétition internationale contre la 5G. 

En fait il s’agit d’une pétition lancé par trois astronomes italien qui, l’année dernière s’inquiétaient du lancement par Musk de 45.000 satellites, non contre la 5G mais parce que cela provoquerait une pollution lumineuse trop importante pour l’observation du cosmos. Donc non 20.000 satellites ne seront pas lancés pour cette nouvelle technologie, la prochaine nuit des étoiles ne sera pas la nuit de la 5G.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Connecté La 5G Télécoms
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants