1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : Ronapreve et Regkirona, quelles sont ces pilules anti-covid ?
1 min de lecture

Coronavirus : Ronapreve et Regkirona, quelles sont ces pilules anti-covid ?

Ce jeudi, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a officiellement recommandé deux traitements nommés Ronapreve et Regkirona pour lutter contre le coronavirus. Un feu vert qui soulève beaucoup d'espoirs, et d'interrogations.

Des médicaments (illustration)
Des médicaments (illustration)
Crédit : Raul ARBOLEDA / AFP
Lison Bourgeois & AFP

Il ne s'agit pas cette fois-ci de la fameuse pilule Pfizer ou Merck, mais bien de deux nouveaux comprimés. Ce jeudi 11 novembre, le régulateur européen a annoncé avoir approuvé la mise sur le marché de deux nouveaux traitements contre le coronavirus. Cette décision impacte donc l'Union européenne dans son ensemble puisque les deux comprimés vont pouvoir dorénavant être mis en vente. 

Ce sont "les premiers médicaments à base d'anticorps monoclonaux à recevoir un avis positif (...) contre le Covid-19", a déclaré dans un communiqué L’Agence européenne des médicaments (EMA), basée à Amsterdam. Le Ronapreve a été conçu par le laboratoire pharmaceutique suisse Roche. Et c'est la société sud-coréenne Celltrion qui a mis en avant l'utilisation du traitement nommé Regkirona. Un feu vert qui soulève donc beaucoup d'espoirs, et d'interrogations. 

Que sait-on sur ces deux pilules ?

Le Ronapreve est connu en France puisque les personnes immunodéprimées peuvent déjà en bénéficier. En effet, elles avaient une "autorisation d’accès précoce" à ce sérum. Cependant, son prix élevé restait un inconvénient. Le prix d'une dose de Ronapreve est estimé à 1.700 euros selon Le Parisien. 

Entre 1.000 et 2.000 patients français en ont déjà bénéficié, selon Patrick Berche, microbiologiste membre de l'Académie de médecine interrogé par Franceinfo ce vendredi 12 novembre.

Quel est leur intérêt ?

À écouter aussi

Pour parvenir à sa conclusion, le Comité des médicaments à usage humain a évalué les données d’études montrant les bénéfices du traitement par Ronapreve ou Regkirona. Ces cachets réduisent donc considérablement les hospitalisations et les décès chez les patients malades du coronavirus. Une autre étude a aussi montré que Ronapreve réduit le risque d’avoir la coronavirus si un membre du ménage est infecté par le coronavirus.

Interrogé par Franceinfo, le microbiologiste membre de l'Académie de médecine interrogé  Patrick Berche nuance cependant cette nouveauté. "Ce n'est sûrement un substitut à la vaccination." déclare-t-il. En effet, ces médicaments  extrêmement chers seront essentiellement destinés aux patients à risque.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/