1. Accueil
  2. Actu
  3. Société
  4. Coronavirus : non, la France n'est pas le pays européen comptant le plus de morts
3 min de lecture

Coronavirus : non, la France n'est pas le pays européen comptant le plus de morts

Interrogée sur la gestion de la crise à l'étranger, Marine Le Pen a déclaré que la France était le pays européen le plus touché par le coronavirus. Une information totalement fausse.

Marine Le Pen, le 1er mai 2020.
Marine Le Pen, le 1er mai 2020.
Crédit : ALAIN JOCARD / AFP
Coronavirus : non, la France n'est pas le pays européen comptant le plus de morts
03:25
Coronavirus : non, la France n'est pas le pays européen comptant le plus de morts
03:25
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Marie Gingault

Invitée de la matinale de France Inter mercredi 10 juin, Marine Le Pen a répondu à une question d’un auditeur portant sur la gestion de la crise de la Covid-19 par Jair Bolsonaro, le Président brésilien et par Donald Trump, le Président américain. 

La députée du Pas-de-Calais conclut son propos en ces termes : "Objectivement, je pense que la crise aurait pu être mieux gérée par Donald Trump mais on ne résume pas une politique à la gestion de cette crise sanitaire parce que sinon Monsieur Macron va évidemment renoncer à se présenter à nouveau mandat compte tenu des erreurs majeures qui ont été commises en France qui a quand même le nombre de morts le plus important d’Europe".

Et là, c’est un gros phare rouge doublé d’une voix sévère prévenant la population d’une alerte fake news. En effet, Marine Le Pen se trompe de temps en temps avec les chiffres et ça s’est vérifié, une nouvelle fois. 

Selon l’Agence France Presse (AFP) qui a compilé différentes sources officielles, le pays comptant le plus de mort attribué au nouveau coronavirus est le Royaume-Uni suivi de l’Italie puis de la France. Si l’on prend les chiffres mondiaux, la France est le 5ème pays le plus touché, donc Marine Le Pen a tort en affirmant que notre pays est celui comptant le plus grand nombre de morts en Europe.

Des méthodes de comptage contestées

À lire aussi

Cependant, certaines personnes contestent les méthodes de comptages, qui sont différentes selon les pays. Quand vous traînez sur les réseaux sociaux, certains soutiennent l’affirmation de la présidente du Rassemblement national et, en même temps, partagent des posts expliquant que le coronavirus n’est pas aussi dangereux que ça et que le confinement était un moyen pour contrôler les populations. Oui, il y a parfois de la confusion chez certains.

Concernant les méthodes de comptages pour s’assurer de l’importance de l’impact de la Covid-19 sur les décès, il faut rapporter le nombre de morts par rapport au nombre d’habitants. Quand on effectue ce calcul, c’est la Belgique qui arrive en tête de ce terrible podium. 9.000 décès au total soit 84 pour 100.000 habitants, en France c’est 44 pour 100. 000 habitants.


La Belgique serait donc le pays le plus frappé du continent européen avant la Grande-Bretagne mais il faudra du temps pour connaitre les chiffres exacts. En effet, le royaume d’outre Quiévrain comptabilise les personnes décédées testées positives au coronavirus avec les personnes dont le décès est soupçonné d’y être lié. Au final cela éclaircira-t-il la réflexion de Marine Le Pen sur le sujet ? À voir.

Une épidémie de fake news chez Marine Le Pen

Durant cette pandémie, Marine Le Pen a joué avec les fakes news. Si elle-même en a propagé comme les soi-disants appels à la prière depuis les mosquées de Lyon et de Valentigney dans le Doubs. Elle s’en plaint dans une lettre au ministère de l’intérieur. Après vérification, de nombreux journalistes se sont aperçus qu’ils s’agissait d’images trompeuses filmées par des particuliers dans leurs appartements.

Ensuite si Marine Le Pen n’accrédite pas la thèse de la fabrication du virus dans un laboratoire de Wuhan, l’un des tubes en matières de fake news de cette pandémie, elle a affirmé le 30 mars dernier n’avoir aucune opinion sur le sujet. Une démarche presque politique puisque selon le site Conspiracy Watch, la fondation Jean Jaurès et l’Ifop : 40 %  des sympathisants RN pensent que le coronavirus a été fabriqué intentionnellement en laboratoire, contre 17 % des Français en moyenne,  ça s’appelle un service clientèle. Les intox, c’est à manier avec précaution.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/