1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus : non, les Africains souhaitant rentrer en Europe ne doivent pas être vaccinés
3 min de lecture

Coronavirus : non, les Africains souhaitant rentrer en Europe ne doivent pas être vaccinés

Une fausse information est partagée en masse par des comptes d'Afrique francophone sur les réseaux sociaux. Elle fait croire qu'Emmanuel Macron demande aux Africains d'être vaccinés contre la Covid-19 pour venir en Europe. C'est faux et il n'y a toujours pas de vaccin contre le coronavirus.

Un homme portant un masque à Johannesburg (Afrique du Sud), le 10 mai 2020
Un homme portant un masque à Johannesburg (Afrique du Sud), le 10 mai 2020
Crédit : WIKUS DE WET / AFP
Coronavirus : non, les Africains souhaitant rentrer en Europe ne doivent pas être vaccinés
00:03:11
Coronavirus : non, les Africains souhaitant rentrer en Europe ne doivent pas être vaccinés
00:03:11
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Camille Sarazin

Non, Emmanuel Macron n’a pas déclaré que les Africains souhaitant rentrer en Europe doivent être vaccinés contre la Covid-19. 

Cela faisait un petit bout de temps que l’on n'avait pas vu une intox concernant les vaccins. Deux ou trois jours peut-être. Et voici qu'une photo virale du chef de l’État français est partagée en masse sur des comptes originaires d’Afrique francophone. Un cliché où Emmanuel Macron s’exprime face à un pupitre, derrière lui les drapeaux français, européen et un autre fait de rouge et de blanc à moitié coupé, et vous allez comprendre que dans la fabrique de l’infox, il est important que ce drapeau n’apparaisse pas clairement. 

La photo reprend une phrase qu’aurait prononcée le président de la République et légendée en ces termes : “Tout pays africain qui ne voudra pas que sa population utilise le vaccin européen contre la Covid-19, sa population ne voyagera plus en Europe". Depuis début juin, ce message est très partagé et suscite beaucoup de commentaires. “Vous verrez que beaucoup de pays vont se soumettre à ce projet franc maçon mis en place par Bill Gates pour des pays esclavagistes", dit cet internaute sur Twitter, toujours dans la mesure alors que d’autres s’insurgent. Mais nombreux sont ceux à s’étonner et à flairer le parfum toxique de la fake news. 

Car non Emmanuel Macron n’a jamais déclaré que les Africains ne pourront rentrer en Europe que vaccinés contre le coronavirus, comme l’a confirmé le média TV5 Monde en joignant le quai d’Orsay. Et non, il n'y a toujours pas de vaccin pour lutter contre le coronavirus... même pas chez les franc-maçons.

Comment débusquer la fausse nouvelle ?

Un indice sur la photo met la puce à l'oreille. Le troisième drapeau dont on n’aperçoit seulement quelques couleurs, prouvant soi-disant que cette déclaration est publique, est le drapeau de la Pologne. Là ça devient complexe, que vient faire la Pologne dans une histoire de vaccination pour les ressortissants africains voulant rentrer en Europe ? 

L’AFP factuel, après avoir cherché dans ses archives, s’aperçoit que ce cliché est issu d’une conférence de presse donnée par Emmanuel Macron à Varsovie lors de son voyage en Pologne les 3 et 4 février derniers. Face aux journalistes, il évoque la dissuasion nucléaire, les accords de Paris sur l’environnement mais jamais le vaccin ni la Covid-19. Nous étions alors en février. 

De toute façon, Emmanuel Macron en tant que président de la République française ne peut pas décider tout seul qui rentre vacciné dans l’espace Schengen. Seule la Commission européenne, branche exécutive de l'Union européenne, pourrait faire une proposition de loi en ce sens. "Aucune annonce (n'a été faite) sur l'obligation d'avoir été vacciné pour rentrer dans l'espace Schengen", explique à TV5 monde le porte-parole de la Commission européenne en France Guillaume Roty. Une infox fausse du début à la fin qui, comme dirait, notre gastronome à bicyclette, glisse sur la langue.

Pourquoi une telle rumeur ?

En avril, deux scientifiques évoquent, sur le plateau de LCI, l’idée de tester un vaccin contre la Covid-19 en Afrique. Polémique, émotion et rumeur sur ce sujet persistent ensuite sur les réseaux sociaux. Même chose pour l’Organisation Mondiale de la santé, nombreux sont les habitants des pays du continent africain à se méfier des campagnes de vaccination accusées d’être la seringue armée des puissances occidentales. 

Malgré les démentis, les infox persistent... Plus on se rapproche d’un vaccin, plus la deuxième vague d’épidémie de fake news se prépare à déferler. Pour se protéger, restez à plus d’un mètre d’une intox, ça fonctionne.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires