2 min de lecture Éducation nationale

Coronavirus : les vacances d'été vont-elles être repoussées ?

ÉCLAIRAGE - Pour rattraper le retard pris par les élèves français pendant la période de confinement, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a promis "des sessions de rattrapage" cet été.

Des enfants se rendent à l'école (Illustration).
Des enfants se rendent à l'école (Illustration). Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Charles Deluermoz et AFP

Depuis lundi 16 mars, tous les établissements scolaires sont fermés et la crainte est légitime : le confinent des élèves français repoussera-t-il les vacances scolaires ? Vendredi 20 mars, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a voulu apporter une réponse rassurante sur BFMTV : cette situation "ne devrait pas m'amener à changer les vacances d'été".

Sur son compte Twitter, il a donc tenu à mettre en garde contre "des fausses nouvelles et même des faux courriers (qui) circulent sur ce sujet", assurant que "nous n’envisageons pas de changer le calendrier (...) et c'est d'ailleurs tout mon travail que de tenir ce calendrier".

Toutefois, si ces congés ne devraient pas être rognés, le ministre a promis que des modules scolaires gratuits de "rattrapage" seraient proposés en juillet et en août. Ils devront permettre aux élèves de rattraper leur retard, alors que les familles tentent de faire classe à la maison grâce aux ressources éducatives en ligne et aux documents transmis par les enseignants.

Selon Jean-Michel Blanquer, le développement de "ces modules de soutien scolaire gratuits" s'adressera "en particulier pour les élèves les plus en difficulté, des milieux défavorisés, pour que début juillet et fin août on puisse proposer des éléments de rattrapage pour ceux qui ont été handicapés".

Bac et brevet maintenus fin juin

À lire aussi
Des copies du baccalauréat dans une salle d'épreuve (Illustration). baccalauréat
Bac 2020 : comment vont se dérouler les épreuves ?

"Ça ne va pas amputer les vacances d'été mais ça permettra d'avoir une offre scolaire gratuite pour ceux qui en ont besoin", a-t-il ajouté. Le ministre a en effet reconnu que la situation actuelle allait créer "une accentuation des différences en fonction du milieu familial". "Certains vont avoir des parents qui peuvent les aider, d'autres vont être plus défavorisés, donc on va essayer de compenser cette situation", a-t-il encore expliqué.

Par ailleurs, il a une nouvelle fois assuré que le bac et le brevet devraient se tenir comme prévu, à la fin du mois de juin : "Je vais m'efforcer de garder les délais prévus", a-t-il dit, tout en concédant que les modalités de passage des examens "pourraient évoluer".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale École Coronavirus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants