3 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : quel impact pour les écoles et les facs fermées "jusqu'à nouvel ordre" ?

À partir de lundi, toutes les écoles et universités vont fermer jusqu'à nouvel ordre. Quel impact pour les élèves ? Comment les parents vont-ils s'organiser ? On fait le point.

Des enfants se rendent à l'école (Illustration).
Des enfants se rendent à l'école (Illustration). Crédit : CHARLY TRIBALLEAU / AFP
AFP et La rédaction de RTL

Comment accompagner les élèves ? Les examens de fin d'année vont-ils se tenir ? La fermeture "jusqu'à nouvel ordre" des écoles et des universités en raison de l'épidémie de COVID-19 pose de nombreuses questions.
 
Emmanuel Macron l'a annoncé il y a quelques jours : à partir de lundi prochain, toutes les écoles et universités du pays seront fermées. Une mesure qui concernera plus de 12 millions d'élèves, de la maternelle au lycée, et 2,6 millions d'étudiants dans le supérieur. Aucune date de réouverture n'a été annoncée.

Interrogé à ce sujet vendredi 13 mars, le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer a déclaré que la fermeture s'étirerait "au moins jusqu'aux vacances de printemps qui commencent début avril". "C'est le mois de mars qui va être touché, après on va voir en fonction". Des fermetures, certes. Mais le ministre a promis la "continuité pédagogique".

Continuité pédagogique

Comment organiser le suivi des cours à la maison ? L'Éducation nationale met à disposition les ressources du Centre national d'enseignement à distance (Cned) : des exercices en ligne qui portent sur les programmes et une "classe virtuelle", où le professeur peut faire cours à ses élèves par visioconférence, accessible par ordinateur, tablette ou téléphone. Environ trois ou quatre heures d'enseignement sont proposées chaque jour aux élèves. 

Les équipes auront "à cœur d'assurer la continuité pédagogique", assure Francette Popineau, secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du secondaire. Mais "on ne pourra pas demander aux parents de remplacer les professeurs", prévient-elle

À lire aussi
Laurent Gerra humour
Le meilleur de Laurent Gerra avec Didier Raoult et Francis Cabrel

Les locaux scolaires demeureront ouverts afin que les équipes éducatives puissent organiser le suivi des élèves et informer régulièrement les familles, notamment sur les modalités de connexion à la plateforme du Cned, ont précisé vendredi soir le ministère de l'Éducation et l'Association des maires de France. 

Partout où cela est nécessaire, les mairies et certaines écoles organiseront des permanences afin de transmettre aux élèves qui ne disposent pas d'un équipement adapté ou d'une connexion internet suffisante des ressources pédagogiques en format papier préparées par les professeurs, ont-ils ajouté. 

Vers un report du bac ?

Jean-Michel Blanquer exclut pour le moment un report du bac : "Nous travaillons bien sûr sur tous les scénarios. Le principal scénario aujourd'hui c'est de le maintenir. Nous espérons qu'en juin l'épidémie sera plutôt derrière nous que devant nous", a-t-il déclaré vendredi. En classe de Première, la première session des épreuves de contrôle continu devait normalement s'achever cette semaine et le ministère a décidé d'un calendrier élargi pour la deuxième session, censée débuter mi-avril. 

Un autre sujet d'interrogation concerne Parcoursup, la plateforme d'admission post-bac. "Les professeurs doivent prochainement remettre leurs avis sur l'orientation des élèves", rappelle Philippe Vincent. Les réponses de Parcoursup étant attendues à partir de mi-mai, "soit on envoie ces avis grâce à l'organisation de conseils de classes à distance, soit on décale le calendrier". 

Des conséquences aussi dans le supérieur : les universités et grandes écoles vont devoir organiser toutes leurs formations à distance. "Aucun étudiant ne doit être pénalisé" par la situation, a assuré vendredi la ministre de l'Enseignement supérieur Frédérique Vidal. 

Les examens pourront être organisés à distance, ou bien "de nouvelles "modalités de contrôle des connaissances" pourront être décidées, a indiqué Mme Vidal, ajoutant que les concours seraient pour le moment "maintenus". Et autant que possible, les concours postbac (d'accès à certaines écoles de commerce, d'ingénieur, d'Instituts d'études politiques...) seront remplacés par des examens de dossiers.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus École Lycée
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants