2 min de lecture Égalité hommes-femmes

Coronavirus : les inégalités femmes-hommes vont s'accroître, selon l'ONU

Les femmes ont, selon un rapport de l'ONU, 19% de chances en plus de perdre leur emploi, les secteurs les plus féminisés ayant été touchés les plus durement par la crise du coronavirus.

Des soignantes britanniques pendant la crise du coronavirus
Des soignantes britanniques pendant la crise du coronavirus Crédit : OLI SCARFF / AFP
Victor
Victor Goury-Laffont Journaliste

"Les conséquences des crises ne sont jamais les mêmes selon le genre", explique l'Organisation des Nations unies (ONU), qui publie, ce mercredi 2 septembre, un rapport sur les inégalités entre femmes et hommes à l'orée de la crise sanitaire.

L'analyse inquiète à deux titres : la Covid-19, et les conséquences économiques entraînées par un ralentissement de l'économie mondiale, risquent de pousser 96 millions de personnes supplémentaires dans l'extrême pauvreté, mettant fin à "des décennies de progrès" à ce sujet. En prime, les écarts de richesses entre les genres pourraient se creuser, avec, en 2021, 118 femmes pour 100 hommes vivant dans l'extrême pauvreté.

"Certains des secteurs les plus fortement touchés par la pandémie sont des secteurs féminisés caractérisés par des bas salaires et des mauvaises conditions de travail", poursuit le rapport, qui révèle que les femmes ont 19% de chances en plus de perdre leur emploi que les hommes. 

L'organisation internationale cite en exemple le travail domestique, industrie composée à 80% par des femmes et où 72% des postes ont été supprimés avec la crise du coronavirus.

Des inégalités différentes selon les régions

À lire aussi
États-Unis
États-Unis : feu vert à un troisième vaccin, celui de Johnson & Johnson

Les différentes zones du monde ne sont pas logées à la même enseigne. L'Asie centrale et du Sud et l'Afrique subsaharienne payeront le plus lourd tribut à cette crise, avec 54 millions et 24 millions de personnes supplémentaires vivant sous le seuil de l'extrême pauvreté. 

De la même façon, les inégalités entre genres se creuseront de façon inégale selon la région. Elles toucheront plus particulièrement l'Asie du Sud, où il pourrait y avoir 129 femmes pauvres contre 100 hommes d'ici 2030.

Pour répondre à cette crise, l'ONU appelle, dans ce rapport, à investir 2.000 milliards pour éradiquer la pauvreté d'ici 2030. Elle rajoute que "plus de femmes que d'hommes vivant dans la pauvreté, fermer l'écart de richesses entre les genres doit être une partie essentielle d'un plan contre la pauvreté".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Égalité hommes-femmes Économie Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants