1 min de lecture Pauvreté

La Covid-19 pourrait avoir entraîné plus de 100 millions de personnes dans la pauvreté

Selon la Banque Mondiale, la crise du Coronavirus pourrait avoir entraîné 100 millions de personnes dans l'extrême pauvreté à travers le monde.

Le logo de l'euro devant la Banque mondiale européenne, à Francfort (Allemagne)
Le logo de l'euro devant la Banque mondiale européenne, à Francfort (Allemagne) Crédit : DANIEL ROLAND / AFP
William Vuillez
William Vuillez
et AFP

Ce jeudi, le président de la Banque mondiale David Malpass alerte : la crise de la Covid-19 pourrait entraîner 100 millions de personnes supplémentaires dans l'extrême pauvreté à travers le monde. "Ce nombre pourrait augmenter" si la pandémie s'aggrave ou dure, a-t-il dit dans un entretien accordé à l'AFP. 

Cela rend "impératif", pour les créanciers, de réduire la dette des pays pauvres, a déclaré David Malpass, allant ainsi plus loin que les appels à prolonger le moratoire sur la dette des pays les plus pauvres. Pour autant, les pays concernés seront plus nombreux à devoir restructurer leur dette.

"Les vulnérabilités liées aux dettes sont élevées, et il est impératif (pour les pays endettés) de voir la lumière au bout du tunnel afin que de nouveaux investisseurs puissent venir", a ajouté le président de la Banque mondiale. Les pays du G20 ont décidé en avril de suspendre jusqu'à la fin 2020 les remboursements de la dette des pays les plus pauvres.

Des ONG mais aussi la Banque mondiale appellent à prolonger jusqu'en 2021 ce moratoire, qui concerne 76 pays. Les pays du G20 se prononceront d'ici octobre, date de leur prochaine réunion.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pauvreté Crise économique Économie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants