2 min de lecture Confinement

Coronavirus : les campings durement touchés par la crise sanitaire en Vendée

REPORTAGE - Alors que le confinement risque d'être prolongé, les campings vendéens sont en passe de tirer un trait sur les quatre semaines des vacances de Pâques et certains risquent de perdre entre 10 et 40% de leur chiffre d'affaires.

RTL Petit Matin - Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Coronavirus : les campings durement touchés par la crise sanitaire en Vendée Crédit Image : Patrice Gabard/RTL | Crédit Média : Patrice Gabard | Durée : | Date : La page de l'émission
Patrice Gabard édité par Quentin Marchal

Face à la crise sanitaire du coronavirus, le département de la Vendée, numéro un de l'hôtellerie de plein air en France avec près de 360 campings et 37.000 emplois, est fortement impacté alors que sa saison était censée se lancer. Le sentiment d’inquiétude domine puisque la Vendée n'a jamais vécu un début de saison aussi catastrophique. 

Initialement prévue le samedi 4 avril, l'ouverture de la saison a été logiquement annulée en raison de l'épidémie qui sévit dans le pays. Le confinement, qui devrait être prolongé, va vraisemblablement tirer un trait sur les quatre semaines des vacances de Pâques, qui représentent à elles seules 10% du chiffre annuel.

La principale problématique réside dans le fait que personne ne sache quand l'affluence va réellement repartir. Alors que le secrétaire d'État Jean-Baptiste Djebbari a conseillé, mardi 7 avril, "d'attendre avant de réserver ses vacances d'été", certains patrons de campings se demandent même s'ils pourront ouvrir en juillet et en août. 

Cette crainte a toutefois été en partie dissipée par le fait que ce conseil concerne ceux qui prévoient de partir à l'étranger, comme s'en réjouit Franck Chadeau, gérant de 7 campings en Vendée qui estime que "les gens partiront moins loin avec un développement du tourisme de proximité". "Cela nous permet d'être assuré et de préparer la saison d'été avec sérénité", ajoute-t-il.

Certains campings pourraient ne pas s'en remettre

À lire aussi
Des personnes dans un Ehpad (Illustration). coronavirus
Confinement : "assouplissement supplémentaire" dans les Ehpad à partir de vendredi

La moitié des établissements du secteur en Vendée ont fait appel au chômage partiel et les deux tiers ont demandé des reports de prêts bancaires. Ils ont également sollicité des prêts d'État, ce qui témoigne de leur inquiétude. 

Piscine de camping prête à fonctionner en Vendée, dans l'attente de la fin du confinement.
Piscine de camping prête à fonctionner en Vendée, dans l'attente de la fin du confinement. Crédit : Patrice Gabard / RTL

Les campings envisagent par ailleurs leur saison d'été avec le maximum de précautions sanitaires. C'est même déjà le cas dans les établissements de Franck Chadeau où les salariés ne travaillent plus ensemble mais chacun de leur côté pour l'entretien des bâtiments, des espaces verts et le nettoyage des mobil home

L'ensemble du personnel portera d'ailleurs un masque cet été et comme il est actuellement impossible d'en commander, c'est une salariée couturière qui est en train d'en confectionner pour près de 600 personnes.

Enfin, selon la date de la fin du confinement, les campings vendéens risquent de perdre entre 10 et 40% de leur chiffre d'affaires et certains pourraient même ne pas s'en remettre comme le souligne Franck Chadeau : "Avec une ouverture minimale juillet-août, on risque de limiter la casse mais c'est comme dans toute l'économie, si certains avaient des difficultés avant cette crise, la situation ne fera que s'empirer".

La rédaction vous recommande

 
 

Lire la suite
Confinement Coronavirus Camping
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants